DIVERTISSEMENT

«Sucré salé» continuera après le départ de Guy Jodoin

28/04/2014 05:51 EDT | Actualisé 28/04/2014 05:56 EDT
Agence QMI

Guy Jodoin animera cet été sa dernière saison de Sucré salé, mais le magazine estival continuera quand même de vivre sur les ondes de TVA dans les prochaines années. Un nouvel animateur ou une nouvelle animatrice succédera ainsi à Guy Jodoin, qui aura passé 13 ans à la barre de l’émission.

«Je passe le flambeau, a expliqué Guy en salle de presse, à la fin du 29e Gala Artis, dimanche. On va apprendre qui me remplacera à la fin de la saison. Ce sera peut-être le dernier invité que je vais recevoir… Qu’il s’agisse d’un homme ou d’une femme!»

Le remplaçant en question pourrait-il être Sébastien Benoît? Occupation double étant retirée de l’antenne pour une période indéterminée, pour laisser place à Vol 920, une nouvelle téléréalité pour célibataires en quête de l’âme sœur, Sébastien n’a, pour le moment du moins, aucun projet de télévision à l’horaire pour les prochains mois. Impossible de faire cracher l’information à Guy Jodoin, qui est dans le secret des dieux, mais qui n’avait pas son mot à dire concernant le choix de son successeur.

Chose certaine, celui qui pilote aussi Le tricheur, toujours à TVA – il a d’ailleurs remporté dimanche le trophée dans la catégorie Animateur/Animatrice d’émissions de jeux – ressentait fortement le besoin de clore ce chapitre de sa vie professionnelle, après plus d’une décennie à interviewer ses camarades artistes dans tous les coins de la métropole.

«Je quitte en très bons termes, a-t-il précisé. Le reste de l’équipe aurait continué pendant encore 20 ou 25 ans; on me le disait chaque année. Mais moi, j’ai fait ce que j’avais à faire. J’ai besoin d’autres défis. Mon cerveau a besoin d’entrer en ébullition et de faire autre chose. Je pense que quelqu’un d’autre fera une job impeccable à Sucré salé et amènera sa propre couleur.»

La 13e saison de Sucré salé débutera le 5 mai, à 18h30. Guy Jodoin travaille par ailleurs présentement sur la mise en scène du nouveau spectacle de Jean-François Mercier, intitulé Subtil, sensible, touchant, et il prête sa voix à Pedro, le petit oiseau rouge, dans le film d’animation Rio 2, qui vient de prendre l’affiche.

«Laissez-nous gagner!»

Guy Jodoin, en tant que metteur en scène, était l’un des maîtres d’œuvre du Gala Artis de dimanche. À ceux qui ont trouvé la fête du petit écran trop longue, il répond que le fait de remporter un trophée est un moment important dans la vie d’un artiste, et que la rareté d’une telle victoire justifie qu’on alloue aux lauréats le temps dont ils ont besoin pour laisser parler leur cœur.

«Moi, ça ne me dérangeait pas de dépasser le temps prévu, a expliqué Guy. Je me disais que, si on avait un long gala, mais qu’il était bon et que les gens embarquaient, je l’accepterais. Peut-être que je suis seul à penser ainsi, mais on fait des galas pour célébrer les gagnants; eh bien, si c’est le cas, il faut que les 16 personnes qui montent sur scène aient le temps de s’exprimer. C’est tellement dur de gagner, de monter sur scène, de faire un discours de remerciements… Il ne faut pas couper ça avec un décompte! Moi, pour le temps, je crois que ça devrait être free for all. Laissez-nous gagner!(rires)»

Guy était d’ailleurs très fier du travail accompli par Mario Tessier et toute l’équipe derrière l’événement.

«Je suis très content! Dès que ça s’est terminé, je me suis dit que c’était sous le signe de l’émotion. C’est vraiment ce qui s’est passé, ce soir. J’ai revu les discours d’Hélène Florent, de Claude Legault, de Denis Lévesque, de Guylaine Tremblay, de Dave Morissette… Il y avait énormément d’émotion dans l’air. Il y a eu beaucoup d’ovations, les gens avaient le goût d’être généreux, on sentait qu’ils étaient contents d’être là», a conclu Guy Jodoin.

INOLTRE SU HUFFPOST

Gala Artis 2014: Tapis rouge
Les gagnants du Gala Artis 2014