POLITIQUE

Fatima Houda-Pepin n'a laissé aucun dossier à son successeur, Gaétan Barrette

28/04/2014 01:38 EDT | Actualisé 28/04/2014 01:38 EDT
Thomas Gerbet

Un grille-pain, quelques blocs de feuilles blanches et des classeurs vides. Voici l'état du bureau de circonscription laissé par Fatima Houda-Pepin à son successeur Gaétan Barrette. Le nouveau député libéral de La Pinière va devoir reprendre tous les dossiers à zéro.

Un reportage de Thomas Gerbet

« C'est le son rafraîchissant du vide » ironise Gaétan Barrette en ouvrant les tiroirs en métal de son nouveau bureau de circonscription. La députée défaite Fatima Houda-Pepin n'a laissé aucun dossier permettant de faire le lien avec ses 20 ans comme élue de La Pinière.

« Je m'attendais à recevoir un transfert de documentation de base », se plaint Gaétan Barrette. Il mentionne les requêtes de citoyens, les demandes de subventions et des dossiers en lien avec la municipalité de Brossard, les organismes et les entreprises. « Quand un médecin prend sa retraite, il transfère ses dossiers de clientèle tels quels à un autre médecin »

« Ça pénalise grandement les citoyens, c'est même insultant pour eux. Tout ce monde-là va devoir revenir pour refaire des démarches » »

— Gaetan Barrette, député libéral de La Pinière

Confidentialité et déchiquetage

Invitée à réagir à cette situation, Fatima Houda-Pepin invoque le principe de confidentialité. « Les citoyens m'ont donné leur consentement en signant, devant témoin, pour que je puisse avoir accès à leur dossier de Revenu Québec, d'Hydro Québec ou de CSST ».

« Je ne peux pas briser ces liens de confidentialité en transférant un dossier à quelqu'un d'autre. »

— Fatima Houda-Pepin, ex-députée de La Pinière

Fatima Houda-Pepin affirme avoir réglé toutes les requêtes des citoyens : « Il n'y a aucun dossier de citoyen à mon bureau qui est en attente de règlement ». Une fois clos, les documents ont été déchiquetés.

Pour ce qui est des autres dossiers qui ne concernent pas des individus, elle explique qu'elle remettra bientôt, à la demande de l'Assemblée nationale, un fonds documentaire sur ses 20 ans de députation.

Fatima Houda-Pepin, qui avait quitté le parti libéral dans la controverse quelques mois avant les élections, tient à préciser que quand elle est arrivée en poste en 1994, son prédécesseur, pourtant libéral comme elle, ne lui avait laissé aucun dossier.

Léo Bureau-Blouin transfère tous ses dossiers à son adversaire libéral

Le transfert s'est passé tout à fait différemment dans la circonscription de Laval-des-Rapides. « Il faut mettre fin à cette politique de la terre brûlée » dit le péquiste Léo Bureau-Blouin qui a laissé environ 200 dossiers au nouveau député libéral, Saul Polo. « J'ai laissé les dossiers complétés et j'ai mis en évidence les dossiers qui ne sont pas réglés ».

En septembre, Léo Bureau-Blouin avait eu la même mauvaise surprise que Gaétan Barrette : « J'étais consterné. (...) Des citoyens sont venus me voir pour recommencer tout le processus ».

« À chaque fois qu'un citoyen venait me voir à mon bureau de circonscription, je lui demandais la permission pour transférer son dossier au prochain en faisant signer un formulaire de consentement »

— Léo Bureau-Blouin, ex-député de Laval-des-Rapides

Léo Bureau-Blouin réclame des balises et des règles claires plus claires pour forcer les députés à appliquer cette façon de procéder. « Oui, il faut préserver la confidentialité, mais il faut aussi préserver l'intérêt du citoyen et je pense qu'on peut trouver un compromis entre ces deux principes ».

INOLTRE SU HUFFPOST

La journée électorale du 7 avril en images