NOUVELLES

L'équilibre budgétaire plus rapide que prévu à Ottawa, mais pertes d'emploi à prévoir au Canada

28/04/2014 12:37 EDT | Actualisé 28/06/2014 05:12 EDT
Getty Images
Need some cash?

OTTAWA - Le gouvernement fédéral pourrait finalement éliminer le déficit budgétaire dès le présent exercice, mais cette réussite se répercutera sur la croissance économique et la création d'emploi, affirme le directeur parlementaire du budget (DPB), Jean-Denis Fréchette.

Dans un rapport rendu public lundi, le DPB estime que les diminutions des dépenses fédérales ont aidé le gouvernement à contrôler ses coûts, et qu'elles pourraient pratiquement donner lieu à un budget équilibré durant l'exercice actuel 2014-15, soit un an plus tôt que prévu.

«Le DPB projette des excédents budgétaires qui sont supérieurs aux perspectives indiquées dans sa mise à jour de décembre par suite d'une embellie des perspectives économiques et des mesures annoncées dans le budget 2014, en particulier la poursuite des compressions prévues des charges de programmes directes (CPD)», a écrit M. Fréchette dans son rapport.

«Le DPB juge que les chances d'équilibre budgétaire, voire d'excédent, sont d'environ 50 pour cent en 2014-15 et de plus de 60 pour cent en 2015-16 et au-delà», a-t-il ajouté.

Toutefois, cela retranchera probablement environ 0,5 pour cent à l'économie canadienne d'ici 2016, ce qui se traduira par la perte d'environ 46 000 emplois, selon le DPB.

Le directeur parlementaire du budget prévoit que l'économie progressera de 2,1 pour cent cette année, de 2,7 pour cent en 2015, et qu'elle demeurera au-dessus de son taux potentiel de croissance jusqu'en 2018.

La croissance stable se traduira probablement par un léger déficit de 500 millions $ durant l'exercice 2014-15 — virtuellement l'équilibre budgétaire — et par un excédent de 7,8 pour cent durant l'exercice 2015-16, a indiqué le DPB.

Dans son budget de mars, le gouvernement a dit s'attendre à ce que le déficit s'établisse à 2,9 milliards $ pour l'exercice en cours. Il a aussi prévu un excédent de 6,4 milliards $ pour 2015-16.

Toutefois, les plus récentes données dévoilées par le ministère des Finances, la semaine dernière, laissent croire que le fédéral est en avance sur son échéancier en matière de réduction du déficit.

Le ministère a indiqué avoir encaissé 5,1 milliards $ de plus que ce qu'il a dépensé en février. Il s'agissait du troisième excédent mensuel d'importance de suite.

Avec 11 mois de compilés dans l'exercice 2013-14, les finances fédérales demeurent dans le rouge, mais le déficit a été réduit à 5,4 milliards $ — environ la moitié du déficit de 10,7 milliards $ auquel Ottawa faisait face il y a un an.

Ottawa semble en voie de faire mieux que le déficit de 16,6 milliards $ prévu pour le dernier exercice dans son ensemble. En fait, le DPB estime que le solde budgétaire accusera un déficit de 11,6 milliards $ en 2013-14, soit 5 milliards $ en moins que ce qui avait été prévu dans le plus récent budget.

INOLTRE SU HUFFPOST

Taux de croissance des principales villes au Québec