NOUVELLES

Crise ukrainienne: l'Otan se montre dans le ciel des Baltes

28/04/2014 12:08 EDT | Actualisé 28/06/2014 05:12 EDT

Quatre avions de chasse Eurofighter Typhoon viennent de se poser sur la base aérienne de Siaulai en Lituanie : "Nous sommes là pour rassurer nos alliés baltes", explique le lieutenant-colonel Simon Hulme de la Royal Air Force.

Arrivés lundi, ces quatre avions de combat britanniques ont pour mission de contribuer au renforcement des missions de surveillance aérienne de l'Otan au dessus des pays baltes.

Les trois anciennes républiques soviétiques - Lituanie, Lettonie et Estonie - entrées dans l'Otan en 2004, s'inquiètent du potentiel militaire grandissant de la Russie à leurs frontières, la crise ukrainienne n'ayant fait que renforcer leurs appréhensions.

Depuis leur entrée dans l'Alliance atlantique, ce sont les autres pays de l'Otan qui assurent à tour de rôle la surveillance de l'espace aérien des Baltes qui n'ont pas les moyens de le faire eux-mêmes.

Avec les Eurofighter, quelque 168 soldats britanniques ont été déployés sur la base de Siaulai.Pour eux, ce sera "business as usual", assure le lieutenant-colonel Hulme, sous un ciel radieux.

Juste avant l'arrivée des Typhoons, le personnel britannique achevait de construire des hangars provisoires gris sur la base où régnait une effervescence inhabituelle..

"Pour nous, ici à Siaulai, les conditions sont fantastiques (...) Nous avons tout de suite senti que nous étions vraiment les bienvenus", souligne le commandant Billy Cooper, en uniforme vert foncé.

De son côté à Londres, le ministre britannique de la Défense Philip Hammond a assuré que "dans la foulée des récents événements en Ukraine, il est juste que l'Otan prenne des mesures pour réaffirmer publiquement son engagement en faveur de la sécurité collective de ses membres".

-"L'Otan doit montrer sa force"-

A cinq kilomètres de la base, dans une rue piétonne du centre de Siaulai, Brone Simanauskiene, retraitée, confirme que la présence de l'Otan est rassurante.

"Nous sommes inquiets. Mais le renforcement de la présence de l'Otan va nous rassurer. Je suis contente que d'autre jets arrivent", dit-elle à l'AFP peu avant l'atterrissage des Britanniques.

Pour Ernestas Tuzinans, étudiant de 22 ans, l'Otan doit montrer sa force pour dissuader la Russie d'envahir la Moldavie ou même les Etats baltes qui sont restés un demi-siècle sous la domination soviétique avant de reprendre leur indépendance en 1991.

"Ce ne sont que les premières mesures. L'Otan doit avoir une base militaire permanente en Lituanie", estime-t-il.

Quatre avions de combat français Rafale sont par ailleurs arrivés lundi à la base aérienne de Malbork, dans le nord de la Pologne, dans le cadre de cette mission de l'Otan.

Le dispositif doit être complété mardi par quatre Mig 29s en provenance de Pologne et quatre autres jets danois sont attendus en Estonie.

Ces seize appareils vont ainsi prendre au 1er mai la relève des dix F-15 américains qui assuraient jusqu'alors la surveillance de l'espace aérien balte.

Avant la crise en Ukraine, la surveillance du ciel balte était assurée par quatre avions de l'Otan mais en mars, les Etats-Unis ont renforcé leur présence avec six F-15 supplémentaires.

"L'Otan a montré qu'elle est une organisation efficace qui ne parle pas beaucoup, mais qui prend des mesures", a dit à l'AFP le lieutenant-général Arvydas Pocius, chef de l'armée lituanienne.

Par ailleurs, Washington a déployé quelque 600 soldats américains pour des exercices en Pologne et dans les pays baltes, un geste en faveur de ses alliés au sein de l'Otan, inquiets des actions de Moscou en Ukraine.

"Les forces de l'Otan sont les bienvenues en Lituanie. S'entraîner ensemble renforce le moral de nos soldats et leur motivation", a estimé le général Pocius.

vab-ea/bo/mrm/gg

PLUS:hp