NOUVELLES

Chine: début d'une démolition d'église après des semaines d'opposition des fidèles

28/04/2014 07:07 EDT | Actualisé 28/06/2014 05:12 EDT

Les autorités chinoises ont commencé lundi à démolir une église, selon des microblogs postés sur les réseaux sociaux, après des semaines de vive confrontation entre la communauté chrétienne et le gouvernement local, qui juge le lieu de culte "illégal".

Des photographies diffusées sur le réseau social Weibo montraient l'église de Sanjiang, dans la ville de Wenzhou (est), cernée par les pelleteuses, certaines ayant déjà percé de larges ouvertures dans un flanc du monumental bâtiment.

"Aujourd'hui, l'église de Sanjiang est en train d'être démolie: où est-ce que notre communauté de plus de 1.000 fidèles pourra bien se réunir à l'avenir?", se désolait un internaute, dans un message accompagné de clichés.

Wenzhou est autant connu pour le dynamisme de ses petites entreprises privées que pour sa communauté chrétienne, forte d'un million de fidèles, selon des médias d'Etat.

La construction de l'église avait été approuvée par les autorités locales, qui avaient donné leur feu vert pour une surface de 1.881 m2. Mais le bâtiment final, une fois achevé, couvrait une taille quatre fois supérieure, selon des médias d'Etat.

Des milliers de chrétiens avaient convergé mi-avril vers l'église de Sanjiang, désireux de prévenir une démolition jugée imminente. Mais cette fois-ci, la police avait verrouillé l'accès aux alentours du site et bloqué les voies de circulation, selon des internautes.

Contacté par l'AFP, le gouvernement du district de Yongjia, qui supervise la zone, s'est refusé à tout commentaire: "Nous ne sommes pas très au courant de ce sujet", a indiqué un fonctionnaire de l'administration locale.

Les pratiques religieuses demeurent en Chine étroitement encadrées par le Parti communiste, qui redoute l'émergence de contre-pouvoirs, et les adeptes des différents cultes reconnus ne peuvent se réunir que dans des lieux dûment approuvés par les autorités.

Selon la China Aid Association (CAA), une organisation indépendante basée à l'étranger, le gouvernement local ne respecte pas un compromis précédemment conclu avec les paroissiens, selon lequel seuls seraient démolis deux étages du bâtiment tandis que serait épargnée la structure principale.

Par ailleurs, plusieurs églises de Wenzhou ont été contraintes de retirer les croix de leurs toitures, et sont menacées de démolitions partielles ou complètes, avait indiqué la CAA la semaine dernière.

La Conseil chrétien de Chine, organisation cultuelle émanant du gouvernement central, estime qu'il y a environ 20 millions de chrétiens dans le pays -- un chiffre qui ne comprend pas les catholiques--, et que 70% d'entre eux vivent dans des zones rurales.

Mais les chrétiens chinois pourraient en réalité être plus nombreux encore, en raison de l'essor d'une "église souterraine" prospérant en-dehors des organisations officielles.

bxs-jug/ple/ml

PLUS:hp