NOUVELLES

NBA - Une association de lutte contre le racisme veut retirer ses prix au président des Los Angeles Clippers

27/04/2014 04:31 EDT | Actualisé 27/06/2014 05:12 EDT

La NAACP, l'une des principales associations de défense des droits civiques aux Etats-Unis, a annoncé dimanche qu'elle ne remettrait pas, comme initialement prévu, un prix pour l'ensemble de ses réalisations à Donald Sterling, le président des Los Angeles Clippers, accusé d'avoir tenu des propos racistes.

"Que cela soit bien clair, la NAACP ne remettra pas de prix à M. Sterling à Los Angeles et a demandé à son association de Los Angeles de prendre toutes les mesures pour annuler les distinctions qui lui ont été attribuées par le passé", a indiqué Lorraine C. Miller, la présidente par interim de la NAACP (National association for the advancement of colored people, en français Association nationale pour la promotion des gens de couleur) qui fut en première ligne dans la lutte contre la ségrégation.

"Les remarques attribuées à M. Sterling sont outrageantes et nous ont rappelé que le racisme était encore bien présent dans notre société à tous les niveaux socio-économiques (...) Si on se refére à l'adage +Qui ne dit mot consent+, la pire chose que pourrait faire notre pays devant une telle ignorance serait de rester muet. Il faut se lever, parler et attirer l'attention sur un véritable problème", a-t-elle ajouté.

Sterling est dans la tourmente depuis que l'enregistrement d'une conversation avec une jeune femme a été rendu public samedi. Lors de cette conversation, il reproche à la jeune femme qui serait une ancienne maîtresse "de se montrer aux côtés de noirs".

La NBA a ouvert une enquête, plusieurs anciens joueurs ont espéré que Sterling soit suspendu à vie et le président Barcak Obama lui-même a dénoncé ces propos.

"Lorsque des personnes ignorantes se vantent de leur ignorance, il n'y a pas grand chose à faire sinon de les laisser parler", a déclaré le premier président noir-américain des Etats-Unis.

jr/cda

PLUS:hp