NOUVELLES

Canonisations: foule et forêt de drapeaux aux abords de la basilique Saint-Pierre

27/04/2014 01:15 EDT | Actualisé 26/06/2014 05:12 EDT

La grande Via de la Conciliazione qui mène au Vatican était dimanche matin une forêt de drapeaux, principalement polonais, à quelques heures du début de la cérémonie de canonisations des papes Jean XXIII et Jean Paul II.

Par vagues de milliers de fidèles que la police retenait et faisait avancer, afin que l'occupation de la place Saint-Pierre et de l'avenue se fasse sans bousculade, une foule pour la plupart jeune avançait en direction de la place Saint-Pierre. Enthousiasme et fatigue marquaient les visages après la nuit blanche.

Au milieu de l'avenue, deux rangées de barrières métalliques ont été installées en vue du parcours que le pape doit faire après la messe pour rencontrer les fidèles du monde entier.

La cérémonie débutera par des chants à 07H30 GMT, et le pape François fera son entrée sur le parvis de la basilique peut avant 08H00 GMT.

Mais dès 07H00 (5H00 GMT) aux abords du Vatican, une foule hétéroclite marche d'un pas vif, pliants à la main, sacs au dos. Des jeunes distribuent du café à la sortie du métro, tandis que des fidèles étaient encore couchés dans leur sac de couchage, posés à même l'herbe ou sur les bancs.

Une nursery "espace pour le change et le repas du bébé" a été installée sous une tente, au milieu des dispositifs des secours.

La rue qui part de le place vers la Colonnade du Bernin est fermée par un cordon imposant de membres de la protection civile et de la police. Seuls quelques officiels, dames élégantes, messieurs en costume et cardinaux passent: "una persona, un pass" crie quelqu'un. Un groupe d'Italiens, 140 habitants de Sotto il Monte, le village d'origine de Jean XXIII, coiffés d'une casquette bordeaux avec le nom de "leur" pape dessus, fichu jaune et blanc autour au cou, arrive à passer, un ticket rouge aux armes du Vatican à la main.

On attend dans tout Rome entre 800.000 et un million de personnes pour cette double canonisation historique en présence du pape émérite Benoît XVI.

jlv-lrb/mle/pt

PLUS:hp