NOUVELLES

Ukraine: Varsovie et Prague appellent à libérer "sans conditions" les observateurs de l'OSCE

26/04/2014 01:58 EDT | Actualisé 26/06/2014 05:12 EDT

La Pologne et la République tchèque ont appelé samedi à la libération des 13 observateurs de l'OSCE retenus dans l'est de l'Ukraine, parmi lesquels se trouvent des officiers des deux pays.

Le Premier ministre tchèque Bohuslav Sobotka a "exigé la remise en liberté des membres de la mission", dont un lieutenant-colonel tchèque.

Dans un communiqué conjoint, les ministères polonais des Affaires étrangères et de la Défense ont appelé "les ravisseurs à libérer immédiatement et sans conditions les personnes retenues, et la communauté internationale à renforcer les efforts en faveur de leur libération".

"Nous espérons que toutes les parties engagées dans le conflit entreprendront les démarches nécessaires pour libérer les inspecteurs", dont un officier de l'armée polonaise, selon ce texte qui "condamne fermement" les auteurs de l'enlèvement.

Les séparatistes pro-russes ont accusé samedi les observateurs de l'OSCE qu'ils retiennent d'être des "espions de l'Otan" et ont affirmé qu'ils ne seraient libérés qu'en échange de "leurs propres prisonniers".

Le gouvernement allemand a appelé samedi les responsables ukrainiens et russes à tout faire pour la libération des observateurs. Quatre des personnes retenues sont des Allemands, a précisé le ministère allemand de la Défense.

La Russie a demandé également la libération des observateurs, assurant qu'elle ferait tout ce qui est en son pouvoir pour l'obtenir.

sw-jma/plh

PLUS:hp