NOUVELLES

Les violations de l'espace aérien visent à pousser l'Ukraine à la guerre, affirme Iatseniouk

26/04/2014 08:12 EDT | Actualisé 26/06/2014 05:12 EDT

L'aviation militaire russe a "violé" à plusieurs reprises l'espace aérien ukrainien "dans le seul but de pousser l'Ukraine" à déclencher une guerre, a affirmé samedi à Rome le Premier ministre ukrainien Arseni Iatseniouk.

"Des avions militaires russes ont traversé et violé l'espace aérien ukrainien à sept reprises la nuit dernière", a-t-il assuré lors d'une conférence de presse, après avoir été reçu en audience par le pape François et avoir rencontré son homologue italien Matteo Renzi.

"La seule raison à cela c'est de pousser l'Ukraine à tirer un missile puis à l'accuser de déclencher une guerre contre la Russie", a déclaré M. Iatseniouk, qui parlait devant la basilique gréco-catholique ukrainienne Sainte Sophie à Rome.

Le Premier ministre ukrainien était venu à Rome pour assister à la canonisation dimanche du pape polonais Karol Wojtyla et du "bon pape" italien Jean XXIII mais il a décidé d'écourter sa visite "en raison de la situation", alors que son pays fait face à une menace d'intervention russe dans l'est, selon sa porte-parole.

Avant de parler à la presse, il a prié avec des prêtres ukrainiens devant un mur montrant des photos de manifestants tués à Kiev lors de protestations, avant le départ du président Viktor Ianoukovitch. Il a aussi allumé une bougie devant les images, entouré de dizaines de fidèles ukrainiens portant souvent des rubans bleu et jaune aux couleurs de leur pays.

M. Iatseniouk a aussi eu des mots très durs au sujet de l'enlèvement vendredi de 13 observateurs de l'Organisation pour la Sécurité et la coopération en Europe (OSCE) par des séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine.

"C'est une nouvelle preuve que ces soi-disant manifestants pacifistes avec des idées pro-russes sont en fait des terroristes. C'est incroyable et inacceptable", a déclaré M. Iatseniouk, en les qualifiant aussi de "gangsters".

"Nous appelons la Russie à retirer ses forces de sécurité. Nous demandons à la Russie de nous laisser tranquilles", a encore dit le Premier ministre ukrainien.

dt-fka/mle/mr

PLUS:hp