NOUVELLES

GE, candidat au rachat d'une partie d'Alstom, est déjà bien implanté en France

26/04/2014 01:08 EDT | Actualisé 26/06/2014 05:12 EDT

Le conglomérat industriel américain General Electric (GE), dont le PDG est attendu dimanche à Paris pour tenter de finaliser le rachat d'une partie des activités du groupe Alstom, est déjà bien implanté en France.

Le groupe a dégagé un chiffre d'affaires de 7,8 milliards d'euros 2011 dans l'Hexagone, dont 5,6 milliards d'euros proviennent de l'industrie. Il emploie 11.000 salariés en France (au total 305.000 dans le monde).

Le groupe, qui se présente comme l'un des 50 acteurs économiques les plus importants du pays, est dirigé en France par Clara Gaymard, également vice-présidente de GE International et épouse d'Hervé Gaymard, ancien ministre de l'Agriculture (2002-2004) puis de l'Economie et des Finances (2004-2005).

Il est présent dans une vingtaine de grandes villes du pays, à la fois dans l'énergie, les technologies médicales, les services financiers et les médias. Ses trois principaux sites de production sont à Belfort (GE Energy), à Buc (GE Healthcare) et au Creusot (GE Oil&Gas).

Dès 1973, GE a signé un accord de coopération avec Snecma sur la fabrication et la vente de moteurs d'avions CFM 56, le moteur d'avion le plus vendu de l'histoire. Snecma a fusionné avec Sagem en 2005 pour former Safran avec qui la coopération de GE a été reconduite il y a quelques mois pour les 40 prochaines années.

En rachetant Thomson CGR en 1987, GE a développé son activité dans le domaine de la santé et a implanté en France un centre mondial d'imagerie médicale et d'applications cliniques.

En 1999, GE a acquis les activités de production de turbines à gaz d'Alstom à Belfort, et y a installé le siège européen de GE Energy, ainsi qu'un centre d'ingénierie mondial.

Enfin, en 2000, GE s'est implanté au Creusot en rachetant les actifs de Thermodyn, pour en faire un centre mondial dans les compresseurs et turbines à vapeur pour l'industrie pétrolière et gazière, la récupération d'énergie et la Marine.

(source: GE)

bdx/js

PLUS:hp