NOUVELLES

Wall Street ouvre dans le rouge, gagnée par l'angoisse sur l'Ukraine

25/04/2014 10:05 EDT | Actualisé 25/06/2014 05:12 EDT

La Bourse de New York a ouvert en baisse vendredi, gagnée par l'angoisse des investisseurs face à la montée des tensions dans la crise ukrainienne, et digérant des résultats d'entreprises américaines contrastés: le Dow Jones lâchait 0,48% et le Nasdaq 0,56%.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average se repliait de 79,11 points à 16.422,54 points et le Nasdaq, à dominante technologique, de 23,15 points à 4.125,19 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 se dépréciait de 0,34% ou 6,30 points, à 1.872,31 points.

Wall Street avait fini dans l'indécision une séance décousue jeudi, la performance applaudie du géant technologique Apple ne parvenant pas à occulter les craintes sur l'Ukraine: le Dow Jones avait terminé parfaitement stable, à 16.501,65 points, et le Nasdaq avait gagné 0,52%, à 4.148,34 points.

Une nouvelle fois, "le front géopolitique et les craintes liées à l'escalade des tensions dans la crise ukrainienne pèsent sur les grands indices boursiers" dès l'ouverture, ont noté les experts de Wells Fargo.

Les Occidentaux accentuaient leur pression vendredi sur la Russie, accusée par Kiev de vouloir lancer "une troisième guerre mondiale" en soutenant les séparatistes de l'Est de l'Ukraine, contre qui un assaut a été lancé jeudi par les troupes ukrainiennes.

Après une sévère mise en garde jeudi contre Moscou, les Etats-Unis devaient mener vendredi des consultations avec les principaux dirigeants européens pour adopter une approche commune concernant de nouvelles sanctions.

Pour autant, "il est encore exagéré de dire que le marché chute sur l'Ukraine, le recul des indices restant encore limité", a relevé Patrick O'Hare, de Briefing.com. "Le vrai affolement n'interviendra qu'en cas de réel assaut des troupes russes sur l'est de l'Ukraine", a-t-il estimé.

D'autre part, "le marché digère une nouvelle salve de résultats d'entreprises clef", ont remarqué les analystes de la maison de courtage Charles Schwab, dont "la performance meilleure qu'attendu de Microsoft, valeur du Dow Jones, mais aussi la déception des résultats de Ford".

Le marché obligataire progressait. Le rendement des bons du Trésor à 10 ans reculait à 2,664% contre 2,688% jeudi et celui à 30 ans à 3,441% contre 3,464% à la précédente clôture.

ppa/sl/mdm

PLUS:hp