NOUVELLES

Ukraine: 13 observateurs de l'OSCE retenus (ministère allemand de la Défense)

25/04/2014 03:39 EDT | Actualisé 25/06/2014 05:12 EDT

Treize observateurs de l'Organisation pour la Sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ont été capturés et retenus par des séparatistes pro-russes, a annoncé vendredi la ministre allemande de la Défense, Ursula von der Leyen.

"Le tableau est encore confus mais il apparaît que 13 inspecteurs de l'OSCE ont été arrêtés, parmi ces 13 inspecteurs se trouvent par ailleurs quatre Allemands", a déclaré la ministre, actuellement en déplacement en Afrique et au Liban, dans un message audio, communiqué par son ministère.

En fin d'après-midi, le ministère ukrainien de l'Intérieur avait évoqué la capture de sept observateurs de l'OSCE.

Les quatre Allemands sont "trois membres de la Bundeswehr et un interprète", a détaillé la ministre.

"Parmi les inspecteurs se trouve également un Danois. J'ai parlé il y a quelques minutes avec mon collègue danois", a déclaré Mme von der Leyen.

"L'important est maintenant d'utiliser tous les canaux diplomatiques pour que cette équipe soit libérée, immédiatement et saine et sauve", a-t-elle ajouté.

Dans un communiqué distinct, le ministère allemand des Affaires étrangères a annoncé qu'il avait "mis en place une cellule de crise".

"Nous utilisons tous les moyens à notre disposition pour éclaircir les circonstances auxquelles ont dû avoir à faire face les observateurs de l'OSCE (..) et pour faire en sorte d'assurer la poursuite de leur mission", souligne le ministère.

Dans une interview au quotidien Bild, le leader séparatiste de Slaviansk, Viatcheslav Ponomarev, évoque l'arrestation de "12 personnes" et les qualifie de "prisonniers de guerre".

Selon M. Ponomarev, parmi les personnes arrêtées, se trouvent "quatre officiers ukrainiens. Ce ne sont pas des otages, ce sont des prisonniers de guerre", a-t-il dit au journal qui publiait vendredi soir des extraits de l'interview.

"Ils font actuellement l'objet d'investigations de nos services de sécurité car ils n'ont aucune autorisation pour la mission alléguée", a-t-il affirmé.

elr/lv

PLUS:hp