NOUVELLES

Le destroyer américain USS Donald Cook a quitté la mer Noire

25/04/2014 10:19 EDT | Actualisé 25/06/2014 05:12 EDT

Le destroyer lance-missiles américain USS Donald Cook a quitté la mer Noire jeudi, deux semaines après y avoir été déployé pour rassurer les alliés est-européens inquiets de l'intervention russe en Crimée, a fait savoir la Marine américaine vendredi.

"La présence du Donald Cook a constitué un exemple de l'engagement de l'US Navy à améliorer l'interopérabilité en mer --pilier de la force militaire de l'Otan--, tout en démontrant les moyens des forces américaines et alliées à fournir la présence adéquate, au bon endroit, au bon moment", affirme l'US Navy dans un communiqué.

Au cours de son déploiement en mer Noire, le destroyer américain a effectué des manoeuvres avec des navires militaires roumains ainsi qu'avec la frégate américaine USS Taylor.

Il a également été en contact rapproché avec un avion de combat russe Sukhoï-24, qui a effectué 12 passes, certaines au ras des vagues à proximité immédiate du navire, une action dénoncée par le Pentagone comme "provocatrice et non professionnelle".

La présence navale américaine dans la mer Noire se résume dorénavant à la frégate USS Taylor, a confirmé à l'AFP un porte-parole de la Marine.

Le navire avait été déployé en mer Noire avant le début de la crise ukrainienne, pendant les jeux Olympiques de Sotchi, mais il s'était échoué le 12 février et avait dû subir des réparations dans le port turc de Samsun. Il a repris la mer lundi.

Début avril, Moscou avait dénoncé la présence du Taylor en mer Noire, qui outrepassait selon la Russie la durée de séjour autorisé de navires étrangers dans cette mer fermée par le Bosphore, selon la Convention de Montreux de 1936. Ankara a rejeté ces accusations.

Selon ce traité, les navire de guerre de pays non riverains de la mer Noire ne peuvent pas rester dans ses eaux plus de 21 jours.

mra/mdm

PLUS:hp