NOUVELLES

La Chine souhaite investir de plus en plus en Amérique latine

25/04/2014 06:42 EDT | Actualisé 25/06/2014 05:12 EDT

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi a annoncé vendredi à Brasilia l'intérêt de la Chine, premier partenaire commercial du Brésil, d'augmenter ses investissements et sa relation avec l'Amérique latine et les Caraïbes.

M. Wang a clôturé une visite de préparation à celle du président chinois Xi Jinping qui participera à la mi-juillet au Brésil au sommet des Brics qui réunit les grands pays émergents(Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud).

Au cours de ce sommet qui devrait avoir lieu à Fortaleza (nord-est du Brésil), les BRICS pourraient créer officiellement la Banque de développement des BRICS, a indiqué M. Wang au côté de son homologue brésilien Alberto Figueiredo.

Le chef de la diplomatie chinoise prépare également pour ce même mois de juillet et probablement au Brésil "une réunion des leaders" de Chine et des quatre pays qui dirigent la Celac (Cuba, l'Equateur, le Costa Rica, Saint Vincent et les Grenadines). La Celac rassemble les 33 pays d'Amérique latine et des Caraïbes, sans la tutelle des Etats-Unis.

Cette réunion serait la première entre les deux parties et servira à "intensifier la coopération à travers la création d'un Forum Chine-Celac (...) qui commencera cette année", a souligné M. Wang.

"Il y a une complémentarité économique entre la Chine et l'Amérique latine et les Caraïbes et donc de nombreux moyens pour son développement", a ajouté le ministre chinois.

Le chef de la diplomatie chinoise a visité au cours des derniers jours Cuba, le Venezuela et l'Argentine avant d'arriver au Brésil. On ignore si ce sont ces mêmes pays que le président Xi visitera.

Le chef de la diplomatie chinoise a fait part de l'intérêt de Pékin d'investir encore plus dans la région et notamment dans les infrastructures, un domaine où le Brésil et les reste de l'Amérique latine ont des gros manques.

Au Brésil, première économie de la région, l'intérêt de la Chine est axé sur les grands appels d'offres pour les chemins de fer, les routes et la production d'électricité.

M. Wang a rappelé un ancien projet: la création d"un "fonds de haute valeur pour soutenir la construction d'une infrastructure en Amérique latine et aux Caraïbes" qui prend forme avec "l'approfondissement des relations entre la Chine et le Brésil et la création du forum Chine-Celac".

Au cours des dernières années avec l'achat en masse de matières premières à l'Amérique latine et la vente de ses produits manufacturés la Chine est devenue le deuxième partenaire commercial de nombreux pays de la région et le premier du Brésil en 2009, devant les Etats-Unis.

Les investissements chinois dans la région ont augmenté mais peuvent encore progresser, a dit M.Wang, rappelant que l'an dernier ils ont atteint 16,5 des 90 milliards de dollars que la Chine à investi à l'étranger.

ym/cdo/mpd

PLUS:hp