NOUVELLES

#2popesaints ou comment le Vatican a mis le paquet sur Internet pour la double canonisation

25/04/2014 03:18 EDT | Actualisé 25/04/2014 03:23 EDT
2popesaints

Lorsque le pape François a appelé, le 23 janvier 2014, les catholiques à être des «citoyens du numérique» et à utiliser le «don de Dieu» qu’est Internet, son message a été entendu... surtout par les communicants du Vatican!

Pour la canonisation des papes Jean XXIII et Jean-Paul II ce dimanche, des centaines de milliers de catholiques venus d’Italie, de Pologne et d’ailleurs seront place Saint-Pierre, des centaines de millions de croyants suivront la cérémonie devant leurs téléviseurs ou dans les cinémas qui retransmettent l’évènement en 3D… mais tout est fait pour que les fidèles se mobilisent aussi sur la Toile.

Créé spécialement pour cet évènement sacré, le hashtag #2popesaints (2 papes saints) doit être omniprésent ce week-end. Mais pour ça, le Vatican ne s’est pas contenté de prier.

Gestionnaires des médias sociaux au Vatican

C’est la première fois qu’un dispositif numérique de la sorte est mis en place dans la cité papale : comme le rapporte le quotidien Le Parisien, le Vatican a déployé sa première équipe de gestionnaire de médias sociaux, constituée de vingt étudiants (italiens, espagnols ou portugais) en communication dirigée par le père Stefano, 33 ans.

Leur but : atteindre les jeunes de 18-30 ans sur Internet et leur faire connaître Jean-Paul II et surtout Jean XXIII, pape de la fin des années 50 qu’ils n’ont pas connu. Pour y parvenir, ces jeunes communicants ont la foi et beaucoup d'idées (plus ou moins bonnes).

En plus du site officiel 2popesaints.org (en cinq langues), l'équipe du Vatican alimente Facebook, Instagram, Twitter mais aussi Google +. Pour mettre un peu d’ordre dans leurs publications, les jeunes communicants traitent un thème par jour, un sujet cher aux deux papes, comme la Vierge Marie ou la famille.

Ça c’est pour le sérieux de l’opération, mais pour le buzz, les communicants ont succombé à l’appel de la vidéo virale et même ressuscité les BD de l’application Bitstrip.

Des papes «happy» en BD

Le 10 avril, YouTube a vu apparaître une énième parodie du tube Happy de Pharrell Williams, mais cette fois-ci à Rome, avec des prêtres qui se dandinent, des soeurs qui claquent des mains, des vieux et des jeunes en pèlerinage à Rome avec des pancartes à l’effigie de Jean-Paul II et Jean XXIII.

Comme tout le monde, le Vatican a fait son pastiche de Happy et ça fonctionne puisque cette version peu commune a été vue près de 100 000 fois.

Pour surprendre, les communicants de #2popesaints ont aussi investi Bitstrip, l’application qui a connu son quart d’heure de gloire en novembre 2013 en proposant à ses utilisateurs de mettre en scène leur vie en bande dessinée.

L’une des animateurs de communauté en ligne de l’équipe a ainsi trouvé sa spécialité : mettre en scène Giuseppe Angelo Roncalli (Jean XXIII) et Karol Wojtyla (Jean-Paul II) en personnages de BD rigolos qui papotent de leurs vocations respectives, de l’actualité ou de leur vie (au paradis).

«Le 2 avril 2005, Karol monte au ciel et Angelo l'accueille dans la maison de Dieu»

«Jean XXIII: Bienvenue au paradis, voici la liste des choses à faire!

Jean-Paul II : Ici aussi...»

« Angelo, tu connais le hashtag officiel de la canonisation?

- Oui!! #2popesaints»


Que la mode Bitstrip soit passée ou pas, il faut avouer que la méthode tranche avec la communication traditionnelle de l'Eglise.

Pour que toutes les conditions du buzz en 2014 soient réunies pour l'opération #2popesaints, il ne manque plus qu’un selfie... On attend donc l’autoportrait du pape François ou de Benoît XVI qui pourrait être place Saint Pierre ce week-end.

INOLTRE SU HUFFPOST

Inside the Vatican