NOUVELLES

Ukraine: Kerry met en garde Moscou contre "une erreur coûteuse"

24/04/2014 07:49 EDT | Actualisé 24/06/2014 05:12 EDT

La Russie "n'a pas pris la moindre initiative" pour mettre en oeuvre l'accord conclu à Genève pour faire baisser la tension en Ukraine, a accusé jeudi John Kerry, mettant en garde Moscou contre "une erreur coûteuse".

"Depuis une semaine, la Russie a refusé de prendre la moindre initiative allant dans la bonne direction, pas un seul responsable russe (...) ne s'est exprimé à la télévision en Ukraine et n'a appelé les séparatistes à soutenir la désescalade, à rendre les armes et à évacuer les bâtiments ukrainiens", a lancé le secrétaire d'Etat américain au cours d'une déclaration au département d'Etat.

"Depuis le premier jour", les dirigeants ukrainiens ont tenu leurs engagements après la conclusion de l'accord, a en revanche estimé John Kerry: "Il s'est passé sept jours, il y a eu deux réponses opposées et une vérité qui ne peut être ignorée".

Le chef de la diplomatie américaine a également accusé la Russie de faire "des efforts démesurés pour saboter activement le processus démocratique par le biais d'une campagne d'intimidation grossière" en Ukraine, qualifiant les nouveaux exercices menés à la frontière par l'armée russe de "menaçants".

"Laissez-moi être clair: si la Russie continue dans cette direction, cela ne sera pas seulement une grave erreur, cela sera une erreur coûteuse", a mis en garde M. Kerry. "Nous sommes prêts à agir", a-t-il lancé, alors que Washington menace Moscou de nouvelles sanctions depuis plusieurs jours. Selon lui, les sanctions internationales ont déjà entraîné la sortie de Russie de quelque 70 milliards de dollars de capitaux.

"Aucune propagande ne pourra cacher la vérité", a-t-il encore assuré, accusant le réseau télévisé Russia Today de "promouvoir la vision fantaisiste du président (Vladimir) Poutine de ce qui se passe sur le terrain". "La Russie attise l'instabilité qu'elle dit vouloir apaiser", a poursuivi John Kerry: "A la vue de tous, la Russie continue à financer, coordonner et soutenir un mouvement séparatiste armé à Donetsk".

"Ce qui se déroule dans l'est de l'Ukraine, c'est une opération militaire bien planifiée et organisée, et nous estimons qu'elle est dirigée par la Russie", a-t-il martelé: "Le monde entier sait que des manifestants pacifiques ne sont pas armés de lance-grenades et d'armes automatiques".

"La fenêtre encore ouverte pour un changement est en train de se fermer. Le président Poutine et le Russie sont face à un choix: si la Russie choisit la voie de la désescalade, la communauté internationale s'en félicitera. Si ce n'est pas le cas, le monde entier s'assurera que les coûts augmentent encore pour la Russie".

jkb/mdm/sam

PLUS:hp