NOUVELLES

Obama juge "capital" que la Chine fasse pression sur la Corée du Nord

24/04/2014 12:26 EDT | Actualisé 23/06/2014 05:12 EDT

Le rôle de la Chine est "capital" pour dissuader la Corée du Nord de poursuivre son programme nucléaire, a déclaré jeudi à Tokyo le président américain Barack Obama.

"La participation de la Chine pour pousser la Corée du Nord dans une direction différente est capitale", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Tokyo où il a entamé une tournée asiatique.

"La Corée du Nord commet depuis plusieurs décennies des actions provocatrices. C'est le pays le plus isolé du monde", a insisté le président.

"Les Nord-Coréens sont passibles de sanctions et de condamnations internationales plus que tout autre pays au monde", a-t-il encore ajouté.

"En travaillant avec le Japon, avec la Corée du Sud et avec la Chine, nous pouvons faire encore davantage pression sur la Corée du Nord pour qu'elle finisse par prendre une autre direction", a-t-il souligné.

Ces déclarations interviennent alors que les Etats-Unis, la Corée du Sud et le Japon craignent que le régime de Pyongyang ne procède sous peu à un quatrième essai nucléaire.

La Corée du Sud a indiqué mardi avoir détecté une hausse de l'activité sur le site des tests nucléaires côté Nord, un signe qui fait penser qu'un test peut survenir à tout moment, d'autant que M. Obama se rendra vendredi à Séoul.

Le programme nucléaire nord-coréen a atteint un stade qui lui permet de mener un test "lorsqu'il le souhaite", une fois l'ordre donné par le pouvoir à Pyongyang, selon le gouvernement sud-coréen.

Durant la conférence de presse conjointe tenue à Tokyo avec M. Obama, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a quant à lui insisté sur l'importance de liens étroits entre le Japon, les Etats-Unis et la Corée du Sud vis-à-vis de la menaçante Corée du Nord.

col-kap/pn/mf

PLUS:hp