NOUVELLES

Initiative de Paris et Varsovie pour une "communauté européenne de l'énergie"

24/04/2014 05:12 EDT | Actualisé 24/06/2014 05:12 EDT

Le président français François Hollande et le Premier ministre polonais Donald Tusk ont présenté jeudi une initiative commune pour la création d'une "communauté européenne de l'énergie" qui sera discutée à Bruxelles lors d'une sommet européen consacré à cette question en juin.

Il s'agit de "faire en sorte que l'Europe puisse être plus indépendante, plus cohérente, plus solidaire dans sa politique énergétique", a souligné le chef de l'Etat français lors d'une déclaration commune à l'Elysée, dans une allusion à la dépendance étroite de certains Etats européens au gaz russe, mise en exergue par la crise ukrainienne.

La France et la Pologne se retrouvent sur "six propositions" avec l'intention de "convaincre l'ensemble des pays membres d'aller dans (la) direction" de "la communauté européenne de l'énergie", un "beau projet", a-t-il poursuivi.

Pour Donald Tusk, ce projet dont la Pologne a pris l'initiative est effectivement susceptible de "servir toute l'Union européenne" dans une "situation critique" à l'égard de la crise ukrainienne. L'UE ne doit plus être "dépendante d'une seule source d'approvisionnement", la Russie, a-t-il souligné, faisant valoir la "pureté des principes qui guident" Paris et Varsovie.

Le Premier ministre polonais a évoqué le gaz et la "nécessité d'investir dans les infrastructures qui permettront de connecter toute l'Union européenne par un réseau de gazoducs" mais aussi de "nouvelles énergies".

Donald Tusk a ainsi souligné la "possibilité" pour l'UE d'acheter du gaz liquéfié aux Etats-Unis ou à l'Australie "avec lesquels nous voudrions nouer le contact le plus rapidement possible".

"Mais il y aussi, bien sûr, les pays méditerranéens, les partenaires du sud de l'Union européenne", a-t-il observé.

Selon lui, le président du Conseil européen Herman Van Rompuy a "exprimé son soutien" à cette proposition franco-polonaise tandis que le président de la Commission et ses services "travaillent déjà" sur des propositions pour le sommet de juin.

ha/bpa/blb/fw

PLUS:hp