NOUVELLES

Corée: le Nord a scellé le tunnel des tests nucléaires souterrains selon Séoul

24/04/2014 06:04 EDT | Actualisé 24/06/2014 05:12 EDT

La Corée du Nord semble avoir scellé un tunnel sur le site qui accueille ses tests nucléaires souterrains, nouvel indice selon Séoul de la préparation d'un essai à quelques heures de l'arrivée du président américain en Corée du Sud, a indiqué jeudi un haut responsable politique.

"Nous pensons que la Corée du Nord a placé un détonateur, du matériel fissile et des instruments de mesure dans le tunnel, avant de le sceller", a déclaré le responsable sous couvert d'anonymat, lors d'une rencontre avec la presse étrangère.

Il a indiqué se fonder sur la foi de rapport des services de renseignements.

Mardi, le ministère sud-coréen de la Défense avait évoqué une hausse de l'activité sur le site de Punggye-ri. "Nous estimons que le Nord pourrait conduire par surprise un test nucléaire ou prétendre qu'il en conduit un", avait indiqué le porte-parole du ministère.

La Corée du Nord a procédé à trois essais nucléaires: en octobre 2006, mai 2009 et février 2013, des tests interdits par l'ONU et qui conduisent chaque fois à un alourdissement des sanctions internationales.

Les analystes sont partagés quant à la probabilité d'un quatrième essai lors de la visite d'Obama. Certains estiment que Pyongyang cherche surtout à provoquer quelques grincements de dents, mais se gardera de risquer la colère de la Chine, son unique allié de poids.

Barack Obama est attendu vendredi à Séoul, dans le cadre de sa tournée en Asie qu'il a entamée cette semaine par Tokyo.

Du Japon justement, le président américain a appelé la Chine à dissuader la Corée du Nord de poursuivre son programme nucléaire, estimant que le rôle de Pékin était "capital".

ckp/gh/fmp/fw

PLUS:hp