DIVERTISSEMENT

Le procès de Justin Bieber en Floride pour conduite en état d'ébriété reporté

23/04/2014 12:56 EDT | Actualisé 23/06/2014 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
FILE - In this March 19, 2013 file photo, singer Justin Bieber performs during a concert at Bercy Arena in Paris. A hearing is scheduled in a Miami courtroom Tuesday, April 1, 2014, for motions in a photographer?s lawsuit against Bieber and a bodyguard over an alleged assault. (AP Photo/Francois Mori, File)

MIAMI - Le procès de Justin Bieber à Miami, notamment pour conduite avec facultés affaiblies, a été reporté au mois de juillet, mercredi, après que ses avocats eurent demandé plus de temps pour analyser les preuves et discuter de la possibilité d'accepter une entente de plaidoyer.

Me Roy Black avait demandé de reporter de 60 jours le procès qui devait débuter le 5 mai. Mais le juge William Altfield, du comté de Miami-Dade, a allongé le report jusqu'au 7 juillet, affirmant, lors d'une brève audience, qu'il voulait donner amplement de temps à tout le monde. La poursuite n'a manifesté aucune objection à ce report.

Le chanteur canadien de 20 ans, qui n'était pas présent à l'audience mercredi, avait été arrêté le 23 janvier à Miami, après ce que la police a décrit comme une course de rue illégale entre la Lamborghini louée de Justin Bieber et une Ferrari conduite par le chanteur R&B Khalil Amir Sharieff. Ils s'en sont tirés indemnes pour la course, mais sont accusés de conduite avec facultés affaiblies.

Bieber a aussi été accusé d'avoir résisté - sans violence - à son arrestation, et de conduite avec un permis périmé.

Les deux hommes ont plaidé non coupable, bien que Bieber a admis aux policiers qu'il avait fumé de la marijuana cette nuit-là, selon un rapport de la police de Miami Beach.

Des alcootests ont donné des résultats en-deçà de la limite fixée à 0,02 pour les conducteurs mineurs - moins de 21 ans dans cet État. Des analyses d'urine ont toutefois révélé la présence dans son organisme de marijuana et de Xanax, un anxiolytique. Une vidéo d'un test de sobriété de la police montre également Bieber titubant.

Beaucoup d'accusés qui se retrouvent dans une situation semblable à celle de Bieber acceptent une entente de plaidoyer de culpabilité, plutôt que de subir un procès qui risque de les exposer à des peines plus graves, y compris l'emprisonnement. Me Black soutient que la décision n'a pas encore été prise.

INOLTRE SU HUFFPOST

Justin Bieber: Child Star To Bad Boy