NOUVELLES

Syrie:les événements depuis l'attaque chimique d'août 2013

22/04/2014 09:36 EDT | Actualisé 22/06/2014 05:12 EDT

Rappel des principaux événements depuis l'attaque à l'arme chimique près de Damas, le 21 août 2013.

--2013--

- 21 août: Offensive dans la Ghouta orientale et à Moadamiyat al-Cham, en périphérie de Damas, des secteurs aux mains des rebelles. L'opposition évoque 1.300 morts et accuse le régime, qui dément, d'avoir perpétré l'attaque avec des gaz toxiques.

- 23-26 août: Londres et Paris accusent Damas. Washington annonce le déploiement de moyens militaires. La Russie, qui a dénoncé une "provocation planifiée à l'avance" par l'opposition, met en garde contre les conséquences d'une intervention.

- 30 août: Les Etats-Unis affirment avoir la "forte certitude" que le régime de Bachar al-Assad est responsable de l'attaque qui a fait selon eux au moins 1.429 morts, dont 426 enfants.

- 14 sept: Accord américano-russe à Genève sur le démantèlement de l'arsenal chimique de la Syrie d'ici mi-2014. La signature de l'accord repousse la perspective de frappes envisagées notamment par Washington et Paris pour "punir" Assad.

- 16 sept: Le secrétaire général de l'ONU présente le rapport d'experts de l'ONU sur l'attaque chimique du 21 août et affirme que sa "lecture donne le frisson". Selon ce rapport, des "preuves flagrantes et convaincantes" de l'utilisation de gaz sarin ont été trouvées.

- 27 sept: Le Conseil de sécurité adopte une résolution encadrant la destruction de l'arsenal chimique syrien.

- 6 oct: Une équipe conjointe ONU-OIAC (Organisation pour l'interdiction des armes chimiques), à Damas depuis le 1er octobre, supervise la destruction, par du personnel syrien, des premières têtes de missiles, de bombes et d'équipements visant à fabriquer des armes chimiques.

- 14 oct: La Syrie intègre officiellement la Convention sur l'interdiction des armes chimiques.

- 31 oct: L'OIAC annonce que ses inspecteurs ont placé des scellés sur l'ensemble du stock.

- 7 nov: Les experts ont inspecté 22 des 23 sites déclarés par la Syrie, annonce l'OIAC, qui précise avoir inspecté à l'aide de caméras protégées un des sites jusqu'à présent évités pour des raisons de sécurité.

--2014--

- 26 fév: Un chargement de gaz moutarde est évacué de Syrie pour être détruit, selon la mission ONU-OIAC. Il s'agit du 4e chargement de matériel d'armement chimique.

- 12 avr: Des habitants d'un bastion rebelle, Kafarzita, dans la province de Hama (centre), ont souffert de "suffocations et d'empoisonnement" après une frappe aux barils d'explosifs menée par l'armée, indiquent une ONG et des militants. La télévision officielle accuse, elle, les rebelles du Front al-Nosra d'avoir attaqué le village au "chlore toxique".

- 14 avr: La Syrie a évacué de son territoire près des deux tiers de son arsenal chimique, annonce l'OIAC. Damas a notamment déclaré posséder 700 tonnes d'agents chimiques de catégorie 1, les plus dangereux, 500 tonnes d'agents de catégorie 2. Selon l'OIAC, 57,4% des agents chimiques de catégorie 1 ont été évacués.

- 20 avr: La France annonce avoir des "éléments" sur l'utilisation récente d'armes chimiques par le régime.

- 21 avr: Les Etats-Unis déclarent avoir "des indications évoquant l'utilisation d'un produit chimique industriel toxique, probablement du chlore" à Kafarzita et examinent "les allégations selon lesquelles le gouvernement (syrien) est responsable".

acm/bc/cco

PLUS:hp