NOUVELLES

Recours collectif: les sinistrés des inondations de 2011 en cour aujourd'hui

22/04/2014 05:58 EDT | Actualisé 22/06/2014 05:12 EDT
Radio-Canada

Trois ans après les inondations de la rivière Richelieu une requête en autorisation de recours collectif, qui regroupe 3000 sinistrés, sera entendue mardi matin à la Cour supérieure de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Les inondations du printemps 2011, qui avaient mobilisé plus de 800 soldats venus prêter main-forte, ont détruit plus d'une centaine de maisons.

Les 3000 sinistrés ont reçu 52 millions de dollars en dédommagement.

L'avocat qui les représente, Me Alain Arsenault, déposera en leur nom mardi matin la requête visant les gouvernements du Québec et du Canada pour un montant de 200 millions de dollars, soit environ 67 000 $ par personne.

Selon lui, les gouvernements fédéral et provincial ont fait preuve de négligence dans la gestion des crues, parce qu'ils n'ont pas terminé les travaux de dragage dans la rivière, prévus depuis le début des années 40.

« Le barrage a été fait, le dragage n'a jamais été fait, le problème est là, la solution, ce sont les deux ensemble, pas un des deux, ça ne suffit pas », insiste Me Arsenault.

Le requérant Denis Dupuis, fait partie des ménages qui ont été évacués lors des crues printanières de 2011.

Sa résidence est située en dehors des zones inondables, ce qui n'a pas empêché l'eau de monter de plus de 30 cm dans sa maison.

Il a obtenu 160 000 $ en dédommagement du gouvernement provincial, mais il réclame en plus 240 000 $ en dommages matériels et 50 000 $ en dommages moraux.

La décision du tribunal pourrait constituer une jurisprudence pour les sinistrés de Lac-Mégantic, estime maître Arsenault.

De son côté, le gouvernement fédéral s'estime exonéré de toute responsabilité, ayant indemnisé en partie les sinistrés.

Québec s'est, pour sa part, engagé à rembourser 80 % des dommages encourus par les résidents. Le but du recours est de récupérer les 20 % manquants, et aussi, d'obtenir des dommages moraux pour les souffrances vécues par les sinistrés.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les crues du printemps 2014 au Québec