NOUVELLES

Le pape reçoit samedi le Premier ministre de l'Ukraine

22/04/2014 05:50 EDT | Actualisé 22/06/2014 05:12 EDT

Le pape François recevra samedi, à la veille des canonisations le Premier ministre de l'Ukraine, Arseni Iatseniouk, dans le cadre des nombreuses audiences prévues ces jours-là à des chefs d'Etat et de gouvernement.

Le même jour, il doit recevoir le président hondurien Juan Orlando Hernandez, l'ancien roi des Belges Albert II, et le président polonais Bronislaw Komorowski.

Plusieurs dizaines de chefs d'Etat et de gouvernement sont attendus samedi et dimanche à Rome à l'occasion de la canonisation le 27 avril des papes Jean XXIII et Jean Paul II.

M. Iatseniouk est Premier ministre par intérim depuis février après la destitution et la fuite de l'ancien président Viktor Ianoukovitch.

Le pape François avait demandé dimanche, à l'occasion de Pâques, que des "initiatives de pacification" soient entreprises par toutes les "parties intéressées" dans la crise ukrainienne, avec "le soutien de la communauté internationale" et "dans un esprit d'unité" afin d'"empêcher la violence".

La crise ukrainienne n'a pas facilité les relations toujours compliquées entre le Saint-Siège et le patriarcat orthodoxe de Moscou, relèvent les experts à Rome.

Les susceptibilités sont vives et certains pro-Russes en Ukraine sont toujours prompts à dénoncer un rôle occulte du Vatican, via les catholiques orientaux de rite catholique (uniates), dans l'encouragement du monde occidental au nouveau gouvernement ukrainien, ont-ils relevé.

De l'autre côté, certains des intellectuels, religieux et nouveaux hommes politiques au pouvoir à Kiev reprochent au Vatican et au pape sa trop grande réserve face à Moscou, lors de l'annexion de la Crimée et dans les évènement actuels dans l'est de l'Ukraine.

jlv/ljm/abk

PLUS:hp