NOUVELLES

Everest : les sherpas plient bagage

22/04/2014 02:43 EDT | Actualisé 21/06/2014 05:12 EDT

Les guides népalais renoncent à toute ascension de l'Everest cette saison. Ils ont décidé de quitter le camp de base de l'Everest en hommage à leurs 16 collègues fauchés par une avalanche vendredi dernier.

« Nous avons eu une longue réunion cette après-midi et avons décidé de ne plus grimper cette année, en hommage à nos frères. La décision des sherpas est unanime », a dit l'un d'eux, Tulsi Gurung, depuis le camp de base. « Certains guides sont déjà partis et d'autres seront encore là pendant environ une semaine, le temps de tout emballer et de partir », a ajouté Gurung, dont le frère est mort dans l'avalanche.

« Ils veulent aussi organiser une manifestation le mois prochain à Katmandou et disent qu'ils ne pourront pas le faire s'ils sont sur la montagne », explique un alpiniste américain qui se trouve au camp de base, Ed Marzec.

M. Marzez précise que l'atmosphère se détériore au camp de base au moment où des alpinistes tentent de convaincre les sherpas de reprendre le travail. « Les esprits s'échauffent chez les guides sherpas qui donnent libre cours à leurs émotions, raconte-t-il. Les choses deviennent très compliquées ici, la tension, déjà élevée, monte encore », indique de son côté le blogueur et organisateur d'expéditions Tim Rippel.

Une avalanche a emporté 16 sherpas vendredi dernier, dont trois demeurent ensevelis sous la neige. Il s'agit de l'accident le plus meurtrier à survenir sur les pentes de l'Everest.

Les autorités népalaises ont entamé des discussions avec les sherpas pour tenter de sauver la saison d'escalade et prévenir une grève, mais ces discussions semblent être un échec. Les sherpas réclament une plus grande aide financière pour les familles des victimes et une meilleure couverture d'assurance.

Les sherpas menaçaient de mettre fin à la saison d'escalade si leurs revendications n'étaient pas satisfaites, lundi. Un scénario qui semble s'avérer, bien que la saison d'alpinisme sur l'Everest constitue un revenu important pour des milliers de guides et de porteurs népalais.

Les sherpas transportent les tentes et l'approvisionnement pour permettre aux alpinistes du monde entier de réaliser leur rêve de gravir le plus haut sommet du monde. Ils réparent les échelles et fixent des cordes pour aider les touristes des montagnes à atteindre le sommet de 8848 mètres.

L'alpinisme constitue une activité économique pour le gouvernement népalais qui accorde des permis d'ascension. Ce dernier avait délivré cette saison des permis à 734 personnes, dont 400 guides, en prévision de la tenue de 32 expéditions. Les alpinistes paient plusieurs dizaines de milliers de dollars pour effectuer une telle expédition.

Les sherpas tirent leur nom d'un groupe ethnique reconnu pour ses aptitudes en montagne. Ils gagnent de 3000 $ à 6000 $ par saison et sont mal couverts par leur assurance. Plus de 300 personnes sont mortes sur les pentes du plus haut sommet du monde depuis la première ascension de l'Everest en 1953 par Edmund Hilary et Tenzing Norgay.

PLUS:rc