NOUVELLES

Le maire de Saint-Raymond propose de draguer la rivière Sainte-Anne

21/04/2014 06:32 EDT | Actualisé 21/06/2014 05:12 EDT

Au moment où la majorité des sinistrés de Saint-Raymond de Portneuf ont pu réintégrer ce week-end leur résidence endommagée par les crues printanières, des voix s'élèvent à nouveau pour réclamer que des travaux soient effectués sur la rivière Sainte-Anne afin de limiter les dégâts causés par les crues.

C'est le cas, entre autres, du maire Daniel Dion, qui a relancé l'idée de draguer le fond du cours d'eau.

En 2004, la municipalité avait évalué que le dragage de la rivière Sainte-Anne et la démolition du barrage de la chute Panet coûteraient 8 millions de dollars. L'opération avait cependant été jugée trop onéreuse et néfaste pour l'environnement. La municipalité de Saint-Raymond avait plutôt privilégié la construction de digues.

Aujourd'hui, le maire Dion, qui a géré deux inondations depuis son élection en 2011, revient à la charge avec l'idée de draguer le fond de la rivière Sainte-Anne pour éviter des scénarios comme celui des derniers jours.

Certains résidents, comme Yvan Moisan, se rangent d'ailleurs derrière l'idée du maire Dion. « Je pense que c'est la meilleure solution. Il n'y en a pas d'autres », lance-t-il. « Ça coûterait cher [...], mais je pense qu'il faut penser au monde un peu là. Ça coûterait cher, je comprends, mais ça coûte cher une inondation comme ça », dit-il, en parlant de la crue des derniers jours.

Ghislain Côté, dont la résidence a subi des dommages évalués à 70 000 $ la semaine dernière, abonde dans le même sens. Il tient à rappeler que le projet de draguer la rivière Sainte-Anne fait l'unanimité chez les résidents de Saint-Raymond de Portneuf

« Tout le monde pense ça [...], mais personne n'intervient », se désole-t-il.

Les sinistrés de Saint-Raymond de Portneuf sont d'avis que c'est au gouvernement provincial de s'acquitter de la facture.

De son côté, le maire Daniel Dion entend continuer d'exercer de la pression sur le gouvernement provincial pour que des travaux de dragage soient effectués dans la rivière Sainte-Anne.

PLUS:rc