NOUVELLES

Bosnie: 3 Croates arrêtés pour avoir violé des femmes serbes pendant la guerre

21/04/2014 07:13 EDT | Actualisé 21/06/2014 05:12 EDT

Trois Croates bosniens, soupçonnés d'avoir violé des femmes serbes au début du conflit intercommunautaire de Bosnie (1992-95), ont été arrêtés lundi, a annoncé lundi le Parquet chargé de crimes de guerre.

Les trois hommes, membres des forces croates (HVO) pendant la guerre (1992-1995), ont été arrêtés dans la région d'Odzak (nord-est), selon un communiqué.

"Ils sont soupçonnés d'avoir violé entre juin et août 1992 dans la région d'Odzak plusieurs victimes, des femmes de nationalité serbe. Ils sont soupçonnés de crimes de guerre contre la population civile".

Selon une association locale de victimes serbes, Odzak 92, des membres des forces croates ont violé durant les premiers mois du conflit dans cette localité quelque 60 femmes serbes "âgées de 10 à 60 ans" à l'époque des faits.

Deux femmes victimes de ces viols, qui avaient 14 et 17 ans en 1992, ont dénoncé en 2011 l'impunité de leurs bourreaux et demandé à la justice de les juger.

Longtemps après la fin de la guerre de Bosnie, des affaires de viols ont été traitées par la justice sans aucune priorité, alors qu'on estime qu'au moins 20.000 femmes, en majorités musulmanes, ont été violées pendant ce conflit.

A ce jour, seuls 33 auteurs de ces crimes ont été condamnés par la justice bosnienne et 30 autres par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY).

La guerre de Bosnie a fait environ 100.000 morts et deux millions de réfugiés et de déplacés dans un pays qui compte aujourd'hui quelque 3,8 millions d'habitants.

L'actrice américaine Angelina Jolie s'est rendue en mars en Bosnie d'où elle a lancé un appel à la communauté internationale pour empêcher que le viol soit utilisé comme arme de guerre.

rus/jh

PLUS:hp