NOUVELLES

Quatre morts dans une fusillade à Slaviansk dans l'est de l'Ukraine (responsable séparatiste)

20/04/2014 01:55 EDT | Actualisé 19/06/2014 05:12 EDT

Quatre personnes, trois militants pro-russes et un attaquant, ont été tuées dimanche matin dans une fusillade près de Slaviansk, dans l'est de l'Ukraine, a annoncé à des journalistes un responsable local.

L'attaque s'est produite près d'un barrage érigé par des militants pro-russes dans le village de Bilbasivka, à 18 kilomètres à l'ouest de Slaviansk, ville totalement contrôlée par les pro-russes, a déclaré ce responsable local, Viatcheslav Ponomarev.

"Quatre voitures sont arrivées près de notre barrage vers 1 heure du matin. Nous avons voulu les contrôler, ils ont alors ouvert le feu sur nous à l'arme automatique", a déclaré à l'AFP un militant pro-russe cagoulé, Vladimir, 20 ans, qui affirme avoir été sur les lieux à ce moment.

"Les attaquants étaient une vingtaine. Rapidement, des renforts sont arrivés sur notre barrage et les attaquants sont partis. Je ne sais pas s'ils ont eu des morts. Si c'est le cas, ils les ont emportés avec eux", a ajouté Vladimir en faisant état de trois morts et de quatre blessés du côté des militants pro-russes.

Un photographe de l'AFP a vu à Bilbasivka le corps de deux militants pro-russes déposés dans une camionnette. L'un d'entre eux était celui d'un homme d'une cinquantaine d'années, portant des traces de sang.

"C'était mon voisin à Bilbasivka, Serguiï Roudenko", a dit à l'AFP un militant pro-russe.

A Slaviansk, la mairie, la police et le siège local des services secrets sont passés sous le contrôle de militants pro-russes. Ces militants locaux sont épaulés par des hommes armés présentés comme des groupes d'autodéfense, mais que Kiev et les Occidentaux accusent d'être des troupes d'élite des services spéciaux de l'armée russe.

Le gouvernement pro-européen à Kiev a lancé la semaine dernière une opération destinée à désarmer les militants pro-russes et à libérer les bâtiments qu'ils occupent.

Il s'agit des premiers morts en Ukraine dans des affrontements entre forces loyales à Kiev et militants pro-russes depuis l'attaque jeudi dernier d'une caserne militaire ukrainienne par des inconnus à Marioupol (sud).

str-nm/neo/jh

PLUS:hp