NOUVELLES

Printemps berbère : manifestation à Montréal

20/04/2014 05:07 EDT | Actualisé 19/06/2014 05:12 EDT

Une centaine d'Algériens de Montréal ont manifesté dimanche après-midi sur la place Émilie-Gamelin afin de dénoncer la politique d'assimilation des Berbères par le régime algérien.

Les manifestants soulignaient ainsi le 34e anniversaire du « Printemps berbère », soulèvement citoyen qui s'était déroulé les 19 et 20 avril 1980 dans la région berbérophone de Kabylie pour faire reconnaître l'identité et la langue berbère en Algérie.

À Montréal, les manifestants répondaient à l'appel du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie, basé à Paris.

« Cette revendication a cassé le tabou du droit à l'existence de l'identité berbère sur son propre territoire, qui fait face à une politique intense d'arabisation et d'islamisation. C'est une politique de substitution identitaire pratiquée par l'État algérien à l'encontre des peuples berbères et en particulier du peuple kabyle », dénonce la porte-parole Yasmina Oubouzar, qui s'est déplacée à Montréal pour l'occasion.

Des manifestations semblables ont aussi eu lieu dans plusieurs villes du monde, dont Paris et Amsterdam, ainsi qu'en Algérie et au Maroc.

Samedi, la Société Saint-Jean-Baptiste (SSJB) de Montréal organisait un spectacle pour célébrer « la lutte à l'autodétermination des peuples kabyle, catalan et québécois ».

Plus de 7 millions de Berbères vivent en Algérie. Bien que les Berbères parlent en majorité l'arabe, ils ont leur propre langue, le berbère ou tamazight, et une culture différente de celle des populations d'origine arabe.

Avec des informations de René Saint-Louis

PLUS:rc