NOUVELLES

Ukraine: la région de Donetsk contre un rattachement à la Russie mais hostile à Kiev (sondage)

19/04/2014 05:03 EDT | Actualisé 18/06/2014 05:12 EDT

Une majorité des habitants de la région de Donetsk (est de l'Ukraine) s'oppose à un rattachement à la Russie mais juge les autorités pro-occidentales de Kiev illégitimes, selon un sondage publié samedi.

52,2% des personnes interrogées rejettent l'idée d'un rattachement au territoire de la Russie, contre 27,5% pour et 17,3% incapables de se prononcer.

Dans l'ensemble du sud-est russophone, 69,7% s'y opposent, 15,4% sont pour et 12,5% sans opinion, selon cette enquête réalisée auprès de 3.232 personnes dans huit régions par l'Institut international de sociologie de Kiev et publiée par le journal Djerkalo Tyjnia.

Dans la région de Donetsk, où se concentrent les tensions séparatistes, 41,1% se prononcent en faveur d'une décentralisation, 38,4% pour une Ukraine "fédérale", comme le propose Moscou, et 10,6% pour un statu quo.

72,5% souhaitent un rattachement à la zone de libre-échange dirigée par la Russie, contre 9,4% pour une entrée dans l'Union européenne.

Le sondage révèle une défiance considérable envers les autorités de transition, puisque près des trois quarts (74%) des habitants interrogés jugent illégitime le président par intérim Olexandre Tourtchinov et 72,1% le gouvernement dirigé par Arseni Iatseniouk.

Viktor Ianoukovitch, enfant du pays destitué en février, semble peu regretté dans son ex-fief électoral puisqu'il n'est considéré comme président légitime que par 32,4% des sondés, contre 58,2% qui répondent négativement.

Les deux tiers des sondés dans la région de Donetsk (66,3%) s'opposent à une intervention militaire de la Russie mais une majorité (55,9%) la juge "possible". 57,2% estiment que les droits des russophones, que Vladimir Poutine s'est engagé à défendre, ne sont pas bafoués en Ukraine.

gmo/neo/jh

PLUS:hp