NOUVELLES

Egypte: un cadre des Frères musulmans condamné à la prison pour insulte à magistrat

19/04/2014 11:42 EDT | Actualisé 19/06/2014 05:12 EDT

Un tribunal égyptien a condamné samedi à un an de prison un dirigeant des Frères musulmans accusé d'outrage à magistrat lors de son procès pour meurtre de manifestants au côté du président destitué Mohamed Morsi.

Mohamed Al-Beltagui, déjà en détention préventive dans le cadre de son procès, a été condamné pour avoir "insulté un représentant du Parquet" lors d'une audience, ont indiqué des sources judiciaires, tandis que son avocat, Mohamed Abou Leila, a expliqué à l'AFP que son client ne pouvait pas faire appel.

M. Beltagui comparaît avec M. Morsi dans trois procès pour lesquels ils encourent la peine de mort. Outre le meurtre de manifestants fin 2012, ils doivent répondre avec des dizaines d'autres dirigeants de l'influente confrérie, récemment déclarée "terroriste", d'évasion de prison et d'"espionnage".

Depuis que l'armée a destitué M. Morsi début juillet, policiers et soldats répriment dans le sang les manifestations de ses partisans, une campagne qui s'est soldée par plus de 1.400 morts et 15.000 arrestations --dont la quasi-totalité de la direction des Frères. En outre, les procès de masse de pro-Morsi se multiplient et plus de 500 ont déjà été condamnés à mort à l'issue d'un jugement expéditif.

Il s'agit toutefois de la première fois qu'un haut cadre des Frères --M. Beltagui était le secrétaire général du parti, désormais interdit, lié à la confrérie-- est condamné à une peine de prison depuis juillet.

str-tgg/sbh/faa

PLUS:hp