NOUVELLES

Vietnam: sept morts dans une fusillade à la frontière chinoise (autorités)

18/04/2014 08:44 EDT | Actualisé 18/06/2014 05:12 EDT

Sept personnes ont été tuées vendredi dans une fusillade entre des garde-frontières vietnamiens et des migrants chinois illégaux à un point de passage isolé entre la Chine et le Vietnam, ont annoncé les autorités vietnamiennes.

Seize Chinois - dix hommes, quatre femmes et deux enfants - avaient été interpellés vendredi matin après avoir tenté d'entrer au Vietnam, ont précisé dans un communiqué les autorités de la province de Quang Ninh (nord-est).

Alors que les autorités se préparaient à les renvoyer en Chine, "des hommes chinois ont saisi des armes de garde-frontières vietnamiens et tiré sur eux (...), tuant un garde", a ajouté le texte.

Les autorités vietnamiennes et chinoises ont cherché à désamorcer la situation, mais les migrants ont refusé de déposer leurs armes et une fusillade a éclaté.

Au total, deux garde-frontières vietnamiens et cinq migrants chinois ont été tués, a indiqué le communiqué, soulignant qu'il ne s'agissait "pas d'une attaque terroriste".

Il n'a pas précisé si des femmes ou des enfants faisaient partie des victimes.

Selon la presse officielle vietnamienne, les migrants étaient originaires de la province à majorité musulmane du Xinjiang, mais cette information n'a pas été confirmée.

Le nord-est du Vietnam, qui borde la province chinoise de Guangxi, est pauvre et essentiellement peuplé d'une mosaïque de minorités ethniques.

Des affaires de passages de clandestins et de trafics d'être humains ont eu lieu dans cette région par le passé, notamment des Vietnamiennes forcées à épouser de riches Chinois ou de jeunes garçons kidnappés pour être vendus à des familles chinoises sans enfants.

Mais il est inhabituel pour des migrants illégaux chinois d'être interceptés à la frontière vietnamienne, les passages étant plus nombreux dans l'autre sens, pour des Vietnamiens en quête de travail.

Il n'existe toutefois pas de chiffres sur l'ampleur de la migration économique entre les deux voisins communistes qui partagent plus de 1.300 km de frontière.

ltl-ceb/abd/gg

PLUS:hp