NOUVELLES

Un condamné à mort exécuté au Bélarus (ONG)

18/04/2014 10:50 EDT | Actualisé 18/06/2014 05:12 EDT

Les autorités bélarusses ont exécuté un jeune homme de 23 ans, condamné à la peine de mort pour avoir tué sa femme et son amant, un double meurtre qui avait été suivi de la décapitation de l'amant, a rapporté vendredi une ONG locale.

Le jeune homme, ancien étudiant de la faculté d'Histoire de l'université d'État du Bélarus, avait été condamné en juin 2013 à la peine de mort pour le meurtre de sa femme et de son amant, a rappelé le centre "Viasna" de défense des droits de l'Homme.

Il avait ensuite démembré le cadavre de l'amant avant de le jeter dans un conteneur à ordures et de repartir avec la tête de la victime. Il a été arrêté à bord d'un train encore en sa possession.

Le jeune homme avait expliqué son acte par "la jalousie".

Il avait fait appel de la peine, sans succès. La défense avait toutefois formulé une plainte sur cette décision et attendait la réponse, qui n'est jamais venue.

"Aujourd'hui, la mère du condamné a appris par son avocat que la sentence avait été exécutée. L'avocat s'était déplacé à la prison pour rencontrer le condamné mais il a été informé par les responsables qu'il +nous avait quitté conformément à la sentence+", a expliqué le centre "Viasna".

"En d'autres termes, cela signifie qu'il a été fusillé", a-t-il ajouté.

Il s'agit de la première exécution, rapportée cette année au Bélarus, dernier pays d'Europe à continuer d'appliquer la peine de mort.

tk-pop/lap/fw

PLUS:hp