NOUVELLES

Tunisie: le président Marzouki baisse son salaire de deux tiers

18/04/2014 07:06 EDT | Actualisé 18/06/2014 05:12 EDT

Le président tunisien Moncef Marzouki a annoncé vendredi une baisse de deux tiers de son salaire, au moment où les finances publiques traversent une phase "critique" selon le gouvernement.

"Nous faisons face à une crise financière et économique. L'Etat doit être un modèle (...) et c'est pourquoi j'ai décidé de baisser le salaire légal du président de la République (et de le réduire) au tiers" de son montant actuel, a déclaré M. Marzouki, cité par un communiqué de la présidence, sans donner plus de précisions.

Le porte-parole de la présidence, Adnane Mansar, avait par le passé indiqué que le président percevait une rémunération mensuelle brute de 30.000 dinars (plus de 13.500 euros), équivalant d'après lui à un net de 20.000 dinars (plus de 9.000 euros).

M. Marzouki, qui est président depuis fin 2011, a également affirmé avoir "donné des instructions pour davantage de réductions dans les dépenses de la présidence de la République".

Certains médias tunisiens ont par le passé critiqué le train de vie de la présidence, jugé sans commune mesure avec celui du citoyen alors que le chômage et la misère étaient parmi les facteurs-clés de la révolution de 2011.

L'économie tunisienne a fortement pâti de l'instabilité qui a suivi la révolution et la fuite du président Zine El Abidine Ben Ali.

Le gouvernement a affirmé la semaine dernière que les finances publiques étaient "dans une situation difficile, pour ne pas dire critique" et que le ministère des Finances avait pris des "mesures exceptionnelles" pour payer les salaires d'avril 2014.

iba/alf/faa

PLUS:hp