NOUVELLES

Italie - Garcia ironise sur "l'arrêt Destro"

18/04/2014 10:24 EDT | Actualisé 18/06/2014 05:12 EDT

Après "l'arrêt Bosman, voilà l'arrêt Destro", a ironisé vendredi l'entraîneur français de l'AS Rome, Rudi Garcia, commentant la suspension de son buteur d'après les images vidéo, et réclamant une égalité de traitement pour toutes les équipes.

"J'ai toujours milité pour l'arbitrage vidéo. Il y avait un arrêt Bosman, maintenant voilà l'arrêt Destro", a dit Garcia au centre d'entraînement de Trigoria, à la veille du déplacement à la Fiorentina, pour la 34e journée de championnat d'Italie.

Garcia est privé pour ce match, et encore pour les deux suivants, de Mattia Destro, suspendu quatre journées pour un coup asséné au défenseur de Cagliari Davide Astori.

Le geste n'avait pas coûté d'avertissement au joueur sur la pelouse. Destro n'a été suspendu qu'après visionnage par la commission de discipline de la Ligue italienne de football (Lega). La Roma a fait appel de la décision, arguant que l'arbitre avait déjà pris une décision en match et contestant cet arbitrage vidéo a posteriori, mais elle a été déboutée jeudi.

"Moi je souhaite que cela (l'arbitrage vidéo) s'étende à toute l'Europe, mais cela ne peut pas aller que dans un sens", a ajouté Garcia. Il estime que son équipe a été pénalisée.

"Si la vidéo était utilisée tout le temps, ce serait bien pour les arbitres, et il faut aider les arbitres, a-t-il ajouté. Ou alors il faut enlever les ralentis, le téléspectateur voit la faute dix fois, l'arbitre une seule".

Garcia a conclu avec un sourire en coin sur cet épisode: "C'est pour le bien du calcio, alors je suis content".

eba/gv

PLUS:hp