NOUVELLES

Accord sur l'Ukraine: la Russie n'est pas seule responsable, et rejette toute sanction

18/04/2014 02:31 EDT | Actualisé 18/06/2014 05:12 EDT

La Russie refuse d'être tenue pour seule responsable du respect de l'accord de Genève sur l'Ukraine comme essaient de le faire les Occidentaux, et juge "inacceptables" les menaces de nouvelles sanctions américaines, a déclaré vendredi le porte-parole du Kremlin.

Dmitri Peskov, porte-parole du président Vladimir Poutine, a par ailleurs confirmé pour la première fois que des troupes russes se trouvent près de la frontière de l'Ukraine "en raison de la situation" dans ce pays.

"Nos collègues occidentaux s'efforcent de faire porter la responsabilité plutôt de notre côté. Mais il faut le souligner : c'est une responsabilité collective", a déclaré le porte-parole Dmitri Peskov sur la chaîne Rossia 1, évoquant l'accord signé à Genève jeudi avec l'Ukraine, l'Union européenne et les Etats-Unis sur des mesures d'apaisement de la crise dans ce pays.

Les séparatistes pro-russes de l'Est de l'Ukraine ont refusé vendredi de se soumettre aux termes de cet accord, qui prévoit notamment le dépôt des armes et l'évacuation des bâtiments occupés, et réclament le départ du pouvoir pro-européen de Kiev. Dès jeudi, les Etats-Unis avaient émis des réserves sur les perspectives de voire appliquées les mesures prévues par cet accord, et avaient menacé la Russie de nouvelles sanctions.

"Déclarer comme cela a été fait au plus haut niveau à Washington que l'on va examiner la manière dont la Russie remplira ses obligations ne peut guère favoriser l'atmosphère de dialogue", a déclaré M. Peskov.

"On ne peut se conduire à l'égard de la Russie comme si elle était une écolière honteuse devant laquelle on brandit un papier où il faut mettre des petites croix là où elle a bien fait ses devoirs", a poursuivi M. Peskov.

"Un tel discours est absolument inacceptable", a-t-il ajouté.

Il a confirmé pour la première fois que la Russie avait bien mobilisé des troupes -- jusqu'à 40.000 hommes selon les Occidentaux -- à la frontière ukrainienne en raison de la crise.

"Nous avons des troupes dans différentes régions, et il y a des troupes près de la frontière ukrainienne. Certaines y sont basées, d'autres ont été envoyées en renfort en raison de la situation en Ukraine", a déclaré Dmitri Peskov.

"La Russie est tout de même un Etat absolument souverain et elle est libre de déployer des troupes sans aucune limitation en tout point de son territoire", a-t-il déclaré.

"Affirmer que ces troupes ont un rapport quelconque avec les événements en Ukraine, exercent une influence quelconque, est absolument inexact", a-t-il dit.

lpt/jeb

PLUS:hp