NOUVELLES

Un réservoir de gaz naturel au Bas-Saint-Laurent?

17/04/2014 07:49 EDT | Actualisé 17/06/2014 05:12 EDT

Les compagnies Squatex et Petrolympic pensent avoir découvert un immense réservoir de gaz naturel de type conventionnel sur les territoires des municipalités de Sainte-Jeanne d'Arc et de La Rédemption, au Bas-Saint-Laurent.

Il s'agit d'un réservoir qui pourrait contenir entre 3 et 8 milliards de pieds cubes de gaz naturel.

Les promoteurs prétendent que le sous-sol est semblable à celui que l'on retrouve en Arabie saoudite.

Leur optimisme s'accentue par la confirmation du potentiel de leurs recherches par Sproule, une firme indépendante d'évaluation de Calgary.

« C'est très sérieux », soutient le président de Pétrolympic, Mendel Ekstein. « Nous avons vu les premiers résultats, et c'est surprenant [...] C'est une roche qui est très, très poreuse. Extrêmement poreuse, comme celle qu'on retrouve en Arabie saoudite », renchérit-il.

Les municipalités où s'effectuent les recherches sont intéressées, mais elles sont pourtant peu informées des projets de ces entreprises.

« On n'a pas eu de renseignements à La Rédemption », souligne le maire Hervé Lavoie.

À la suite d'un entretien avec les promoteurs, le maire de Sainte-Jeanne d'Arc, Maurice Chrétien, a compris pour sa part qu'il y a bel et bien du gaz naturel sous le territoire de sa municipalité.

« Il y a du carottage qui se faisait pour prendre des analyses. Ils ont creusé à 4000 et 5000 pieds de profondeur. Par la suite, ils ont fermé le puits parce qu'il y avait du gaz naturel qui s'échappait », dit-il.

Si le potentiel se confirme, cela en ferait la première découverte du genre depuis l'exploitation d'un gisement de gaz naturel en Mauricie dans les années 80.

Les promoteurs devraient être de retour sur le terrain l'automne prochain avec des investissements de 1,5 à 3 millions de dollars.

« Si c'est un projet qui est sécuritaire, je crois qu'on pourrait aller de l'avant. Mais j'espère qu'ils vont informer la population », laisse savoir le maire de Sainte-Jeanne d'Arc.

À l'Association des fournisseurs de services pétroliers et gaziers du Québec, ce projet suscite tellement d'enthousiasme qu'on dit aux entrepreneurs locaux de se préparer dès maintenant, même si le potentiel demeure, pour l'instant, théorique.

D'après le reportage de Denis Leduc. 

PLUS:rc