INTERNATIONAL

Une fusillade dans l'est de l'Ukraine fait trois morts

17/04/2014 04:34 EDT | Actualisé 17/06/2014 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
Soldiers from the Ukrainian Army sit atop combat vehicles as they are blocked by people on their way to the town of Kramatorsk, Wednesday, April 16, 2014. Pro-Russian insurgents commandeered six Ukrainian armored vehicles along with their crews and hoisted Russian flags over them Wednesday, dampening the central government's hopes of re-establishing control over restive eastern Ukraine. (AP Photo/Sergei Grits)

Trois miliciens prorusses ont été tués au cours d'une fusillade qui a éclaté dans la nuit de mercredi à jeudi alors qu'ils tentaient d'investir une base de la garde nationale ukrainienne dans la ville de Marioupol près de la mer d'Azov, a annoncé le ministère ukrainien de l'Intérieur.

« Selon les premières informations, trois assaillants ont été tués, treize ont été blessés et 63 arrêtés », a déclaré le ministre Arsen Avakov dans un message sur le réseau social Facebook.

L'attaque a été menée quelques heures avant la rencontre quadripartite qui doit réunir à Genève le secrétaire d'État américain John Kerry, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, son homologue ukrainien Andrij Dechtchitsia et la représentante de la diplomatie européenne Catherine Ashton.

Il s'agit de l'attaque la plus meurtrière depuis que les séparatistes pro-russes ont commencé à prendre position dans plusieurs villes de l'est du pays il y a dix jours.

Aucun membre de la garde nationale n'a été tué et une opération de reprise en main est actuellement en cours pour appréhender d'autres manifestants armés.

« Compte tenu de la nature agressive de l'attaque contre la base, un groupe du ministère de l'Intérieur a été renforcé par des forces spéciales Omega. Des hélicoptères ont été dépêchés sur place », a commenté Avakov.

Des armes et du matériel de communication ont été pris aux assaillants, a dit le ministre.

Dans un premier temps, le ministère ukrainien de l'Intérieur a indiqué que des soldats de la garde nationale avaient tiré en l'air pour repousser les militants pro-russes qui tentaient d'investir leur base dans le sud-est de l'Ukraine.

Les manifestants armés voulaient que la garde nationale soutienne leur révolte contre les autorités de Kiev, précise le ministère, ajoutant que les soldats ont refusé et ont dû recourir à des tirs de sommation pour repousser la foule.

Les séparatistes ont pris le contrôle de l'administration municipale de Marioupol et de bâtiments officiels dans une dizaine d'autres villes de l'est du pays.

Marioupol est proche de la frontière russe, sur la mer d'Azov qui borde aussi la Crimée, annexée par la Russie le mois dernier.

Selon les autorités ukrainiennes, des soldats des forces spéciales russes venus de Crimée sont à l'oeuvre dans l'est de l'Ukraine, ce que Moscou dément.

INOLTRE SU HUFFPOST

Ukraine Unrest