NOUVELLES

Square Enix Montréal livre son premier jeu, et c'est un Hitman

17/04/2014 10:54 EDT | Actualisé 17/04/2014 10:55 EDT
Courtoisie

Pour son premier jeu sur mobile, Hitman GO, Square Enix Montréal mise sur une licence forte, et offre un titre très bien pensé, basé sur la réflexion. Le début du succès ?

Revenons un peu dans le temps. En 2009, la société japonaise Square Enix, célèbre entre autres pour sa saga Final Fantasy, rachète Eidos. Eidos, c’est avant tout Tomb Raider, et d’autres licences fortes chez les joueurs comme Hitman. Dans ce jeu, vous incarnez l’agent 47 qui doit éliminer ses cibles, le but étant également de réussir à s’infiltrer avec le plus de discrétion possible, malgré les nombreuses embûches.

Pour son jeu sur iOS, prévu également sous Android, Square Enix Montréal a repris les bases du jeu, à savoir l’Agent 47 devant s’infiltrer dans divers endroits comme des villas, un palais à Venise et jusqu’à l’Opéra de Paris. Plutôt que de transposer un Hitman depuis une console de salon, le jeu s’est mué en un jeu de réflexion, avec un Agent 47 à déplacer de case en case. Chaque puzzle se découpe en portion de la mission complète, par exemple en passant d’une aile de la maison au jardin.

Lorsqu’on déplace l’Agent 47, chaque ennemi se déplace également d’une case selon sa ronde. Pour les distraire, il faudra lancer un objet au bon endroit, et agir alors en fonction de la ronde des antagonistes qui a changé. Si les premiers niveaux s’avèrent simples, la suite se corse bien vite, mais il suffit toujours de réfléchir un peu pour s’en sortir et ne pas hésiter à revenir souvent sur ses pas.

Square Enix Montréal, une société qui veut compter

Pour son premier jeu, Square Enix Montréal tient à définir ce qui va êtes sa norme selon Patrick Naud chef du studio « Nous allons nous appuyer sur des licences très fortes de Square Enix, mais afin de définir de nouveaux standards et sans réaliser de portages ou de clones d’autres concepts de jeux mobiles ».

Hitman Go est dans cette lignée, puisque le concept est effectivement novateur et n’a pas été vu dans d’autres jeux.

Une expansion prochaine

Si pour l’instant le studio compte 40 employés, il y a de la place pour 200 personnes. C’est le but à terme de Square Enix Montréal. Toutefois, il va falloir attendre quelque temps avant qu’il ne tourne à son plein régime, même s’il est en croissance actuellement. En attendant, un deuxième jeu est déjà en préparation, et aux dires de Patrick Naud « plusieurs projets et conceptions sont en incubation dont certains encore plus ambitieux que Hitman Go, et attendent d’être approuvés ». Pour être allé dans les studios, il y règne une ambiance vraiment particulière. L’entrée est un réfectoire où l’on peut voir des employés attablés autour de concepts de jeux qu’ils inventent sans cesse. C’est une ambiance créative au possible et bon enfant, mais derrière laquelle se jouent des millions.

Avec Hitman Go, Square Enix Montréal montre qu’il a su livrer un jeu au concept totalement original et prenant. Si les jeux suivants sont du même calibre et que le succès est au rendez-vous, le Québec pourra bientôt compter sur un nouveau studio majeur dans ses rangs.

Les 10 meilleures bandes sonores de jeux vidéos


Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.

data-href="https://www.facebook.com/HuffPostQuebec" data-send="truedata-width="570"data-show-faces="false"data-font="arial">



Comment connecter son compte HuffPost à Facebook pour pouvoir commenter?