NOUVELLES

L'ordinateur du premier courriel de Bill Clinton vendu plus de 60.000 dollars

17/04/2014 03:03 EDT | Actualisé 17/06/2014 05:12 EDT

L'ordinateur portable qui avait servi en novembre 1998 à Bill Clinton pour envoyer le premier courriel présidentiel américain, adressé ce jour-là à l'astronaute John Glenn dans l'espace, a été vendu pour 60.667 dollars lors d'enchères en ligne, a-t-on appris jeudi.

La maison d'enchères de Boston (Massachusetts, nord-est) qui a permis la transaction, RR Auction, n'a pas révélé le nom de l'acheteur de ce Toshiba Satellite Pro 435CDS de couleur grise, qui marche toujours et qui était à l'origine mis à prix à 10.000 dollars.

L'ordinateur, avec ses accessoires et toute la documentation qui va avec, appartenait à l'origine au médecin de la Maison Blanche Robert Darling, qui l'avait prêté à Bill Clinton quand la Nasa a informé le président que John Glenn souhaitait échanger des courriels avec lui.

"C'est un élément de collection remarquable qui représente l'aube d'une ère nouvelle, combinant les plus grandes réalisations technologiques de l'Amérique -- les voyages dans l'espace et internet", a souligné le vice-président de RR Auction Bobby Livingston dans un communiqué.

L'ordinateur détient toujours dans son disque dur le message adressé par le président américain à John Glenn alors que l'astronaute se trouvait pour une mission de neuf jours dans la navette spatiale Discovery.

Glenn avait envoyé un courriel au président, en visite chez des amis de l'Arkansas: "Ecrire à un président de l'espace est une première pour moi, et c'est certainement une première pour vous de recevoir un courriel d'un engin en orbite", y notait-il.

Bill Clinton avait voulu répondre et le seul ordinateur à portée de main était alors celui du docteur Darling. "Hillary et moi avons été ravis de voir le lancement (de la navette). Nous sommes très fiers de vous et de toute l'équipe, et aussi un peu jaloux", avait-il ainsi répliqué.

Avant de vendre son ordinateur en 2000, Robert Darling avait pris soin de sauvegarder cet échange de mails historique. Dans une note, le médecin indiquait que Bill Clinton "avait eu l'air particulièrement content quand il avait appuyé sur le bouton +envoyer+ en réalisant que le message allait dans l'espace".

rom/sam/gde

PLUS:hp