NOUVELLES

Il fait "trop froid" en Alaska pour vouloir son rattachement, ironise Poutine

17/04/2014 11:16 EDT | Actualisé 17/06/2014 05:12 EDT

Le président russe Vladimir Poutine a estimé jeudi qu'il faisait "trop froid" en Alaska pour rattacher ce territoire vendu en 1867 aux Etats-Unis par le tsar Alexandre II à la Russie, répondant avec ironie à une demande en ce sens d'une retraitée russe lors de sa séance annuelle de questions-réponses télévisée.

"Faïna Ivanovna, ma chère, pourquoi avez-vous besoin de l'Alaska ?", a-t-il lancé.

"Nous sommes dans un pays nordique : 70% de notre territoire se situe au nord et à l'extrême-nord", a-t-il rappelé.

"En Alaska, il fait froid aussi", a-t-il poursuivi.

"Alors, ne nous emballons pas", a conclu Vladimir Poutine.

Les Russes se sont installés en Alaska vers le 18e siècle, lorsque des bateaux, partis des côtes du Kamtchatka, dans l'Extrême-Orient russe, ont noué des liens commerciaux avec la population locale.

En 1867, l'Alaska a été cédé aux Etats-Unis par l'Empire russe, en raison de difficultés financières. Depuis, certains habitants, dans des villages isolés, continuent d'utiliser des mots russes, et l'Alaska accueille un séminaire orthodoxe.

Des médias de la ville d'Anchorage en Alaska ont rapporté cette semaine que la télévision publique russe, qui a diffusé jeudi la séance de questions-réponses de Vladimir Poutine, était à la recherche d'habitants de l'Alaska souhaitant poser des questions à Vladimir Poutine, avant d'annuler.

Une pétition, publiée sur le site de la Maison Blanche en mars et demandant de rendre l'Alaska à la Russie, avait recueilli jeudi plus de 42.000 signatures.

ma-all/lap/lpt/bir

PLUS:hp