NOUVELLES

Des lampions virtuels pour appuyer la Sainte-Flanelle

17/04/2014 09:17 EDT | Actualisé 17/06/2014 05:12 EDT

Le hockey est comme une religion au Québec. Et ceux qui souhaitent mettre, littéralement, l'avenir du Canadien entre les mains du Seigneur ont maintenant une occasion de le faire en allumant des lampions virtuels sur le site www.laflammedesseries.ca.

Les profits de ces lampions, qui peuvent être allumés au coût de 1 $, serviront à financer la collecte annuelle de l'Église catholique à Montréal.

Mis en ligne mercredi, avant le premier match de la série entre le Canadien et le Lightning de Tampa Bay, le site est déjà décoré de nombreux lampions associés au message suggéré « Faites que les Glorieux gagnent » ou à des messages personnalisés allant de « Go Habs Go » à une longue prière au gardien Carey Price.

« Notre Carey Price, qui est devant les buts, que notre équipe soit sanctifiée. Que ton règne vienne. Que ta domination soit complète. Et délivre-nous du Lightning de Tampa Bay. AMEN! », a écrit un admirateur de l'équipe en allumant son lampion virtuel.

Selon le concepteur-rédacteur de l'agence DentsuBos, Xavier Blais, l'association hockey-religion était toute naturelle pour une équipe souvent surnommée « Sainte-Flanelle » ou « Nos Glorieux ».

« Vous vous souvenez peut-être que la ''Soirée du hockey'', c'était la messe du samedi avant la messe du dimanche. Le hockey a toujours été une religion au Québec, il ne faut pas se le cacher », a-t-il rappelé en entrevue avec La Presse canadienne.

Ce n'est d'ailleurs pas la première fois que l'Église catholique à Montréal s'inspire de la ferveur quasi religieuse avec laquelle les admirateurs du Canadien appuient leur équipe. Il y a deux ans, une publicité pour sa campagne annuelle, publiée dans les journaux, invitait la population à prier pour que l'équipe participe aux séries. « Nos prières n'avaient pas été exaucées », s'est rappelé M. Blais, lui-même grand admirateur de hockey.

M. Blais précise que la campagne n'a pas été approuvée par le Canadien de Montréal. Le nom officiel de l'équipe n'apparaît d'ailleurs pas sur le site, mais le surnom « Sainte-Flanelle » et les couleurs bleu blanc rouge des lampions ne laissent aucun doute sur l'identité de l'équipe qui occupe les prières des Québécois.

Les commentaires accompagnant les lampions sont par ailleurs modérés, question de s'assurer, notamment, que les « mots d'église » ne soient pas utilisés de manière disgracieuse.

« On n'empêche pas les fans d'être des fans, a cependant précisé M. Blais. On ne modérera pas les (messages) qui parlent en mal de Tampa Bay nécessairement, mais tout commentaire jugé disgracieux ou diffamatoire sera modéré sur-le-champ. On a une équipe qui est là-dessus à temps plein. »

La campagne se poursuivra tant que le Canadien sera encore en vie dans les séries. Pour le moment, les prières des partisans semblent avoir été entendues, puisque l'équipe montréalaise a remporté son premier match contre le Lightning par la marque de 5 à 4, en prolongation.

Xavier Blais, lui, a la foi de voir l'équipe aller encore plus loin. « On espère que la prière des fans va amener le grand club au Saint-Graal! »

PLUS:rc