VIDEO

Les crues diminuent au Québec et au Nouveau-Brunswick

17/04/2014 08:47 EDT | Actualisé 17/06/2014 05:12 EDT
PC

Les eaux se retirent lentement dans plusieurs villes du Québec et du Nouveau-Brunswick inondées par les fortes crues printanières qui forcent l'évacuation de centaines de personnes dans les deux provinces.

À Sherbrooke, en Estrie, où les eaux de la rivière Saint-François ont envahi le centre-ville en début de semaine, les crues ont sensiblement baissé au cours des dernières heures.

Plus de 400 des 632 personnes évacuées ont pu rentrer chez-eux pour constater les dégâts et amorcer le nettoyage.

La rivière Saint-François a réintégré son lit, jeudi matin, au centre-ville, où le pont Aylmer, qui relie l'est et l'ouest de la ville, a été rouvert à la circulation.

La municipalité prévoit aussi rouvrir quelques-uns des 25 tronçons de rues fermés à la circulation.

À Asbestos, une trentaine de résidences ont été touchées et deux personnes évacuées en raison du débordement du lac Trois-Lacs.

Beauce

En Beauce, la situation demeure critique à plusieurs endroits, notamment à Sainte-Marie, où près de 400 personnes évacuées attendent toujours l'autorisation de réintégrer leur demeure. À Beauceville, où une soixantaine de demeures et une vingtaine de commerces ont été inondés en début de semaine, les citoyens amorcent le grand nettoyage.

Région de Québec

Les eaux de la rivière Sainte-Anne se sont aussi considérablement retirées jeudi dans le village de Saint-Raymond-de-Portneuf, dans la région de Québec, où plus de 300 personnes ont dû être évacuées mercredi, lorsque l'eau a envahi les rues du centre-ville.

Une cinquantaine de maisons et quatre résidences pour personnes âgées ont été touchées.

L'eau s'est retirée rapidement après qu'une rétrocaveuse amphibie a réussi à défaire l'embâcle qui retenait les eaux sur la rivière Sainte-Anne.  

La situation de nombreux cours d'eau demeure aussi sous haute surveillance jeudi dans les Laurentides, en Montérégie, dans Lanaudière et dans le Centre-du-Québec.

Situation toujours difficile au Nouveau-Brunswick

Au Nouveau-Brunswick, l'état d'urgence a été levé à Sussex Corner, où la rivière Smith Creek a commencé à réintégrer lentement son lit.

On estime que les inondations ont touché près de 60 % des habitants de la ville.

Dans la localité voisine de Sussex, un large secteur résidentiel et commercial demeure toujours inondé. 

À Cherryvale, les eaux gonflées de la rivière Canaan ont littéralement emporté un pont couvert qui est littéralement parti à la dérive sur les eaux de la rivière. 

Cours d'eau sous surveillance en Ontario

Plusieurs rivières en crue et des lacs sont aussi sous haute surveillance en Ontario notamment dans la région de Belleville, à l'ouest de Kingston, où plusieurs dizaines de résidences ont été évacuées au cours des derniers jours.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les crues du printemps 2014 au Québec