NOUVELLES

Ukraine: "pas de droit à l'échec" à Genève (Steinmeier)

16/04/2014 07:47 EDT | Actualisé 16/06/2014 05:12 EDT

Le ministre allemand des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier a estimé mercredi que les participants du sommet organisé jeudi à Genève sur la situation ukrainienne n'avaient "pas de droit à l'échec".

"Il n'y a pas de droit à l'échec ! Car la situation à l'est de l'Ukraine est toujours plus menaçante", affirme le ministre, dans une interview au quotidien régional allemand "Rheinische Post", à propos de la rencontre qui doit réunir les ministres des Affaires étrangères de Russie, d'Ukraine et des Etats-Unis, ainsi que la représentante de l'UE en charge des questions de politique étrangère et de sécurité, Catherine Ashton.

"L'occupation de bâtiments publics dans l'est de l'Ukraine provoque des réactions des forces de sécurité, il pourrait y avoir de nouveaux morts et blessés si on ne sort pas de cette spirale de la violence", a poursuivi le ministre.

"Personne ne peut se décharger de cette responsabilité, et notamment pas ceux qui, depuis l'extérieur, participent à l'organisation du chaos", a-t-il ajouté.

La rencontre de Genève avec "les acteurs-clé" est en soi "une bonne chose", s'est félicité M. Steinmeier.

"Mais le vrai travail ne fait que commencer et il ne peut y avoir de chances de succès que s'il existe une réelle volonté à Moscou et Kiev d'oeuvrer sérieusement à apaiser le conflit et à faire des efforts en faveur d'une stabilisation économique et politique de l'Ukraine", a également souligné le ministre.

Insurgés pro-russes et forces armées ukrainiennes se livraient mercredi à un bras de fer tendu dans l'Est, à la veille de pourparlers où Moscou veut exiger une "fédéralisation" qui menace le pays d'éclatement selon le gouvernement pro-européen de Kiev.

elr/fjb/ml

PLUS:hp