NOUVELLES

Ukraine: les chars soviétiques d'un mémorial berlinois ne seront pas retirés

16/04/2014 07:19 EDT | Actualisé 16/06/2014 05:12 EDT

Le gouvernement allemand a opposé mercredi une fin de non recevoir à une pétition réclamant le retrait des chars soviétiques d'un mémorial commémorant la libération de Berlin, lancée par le journal Bild pour protester contre le rôle de Moscou en Ukraine.

Dans un traité international signé en 1990 avec ce qui était encore l'Union soviétique, "la République fédérale d'Allemagne s'est clairement engagée à préserver, maintenir et entretenir le mémorial soviétique érigé dans le Tiergarten en souvenir des soldats de l'Armée rouge tombés au combat", a rappelé mercredi un porte-parole du gouvernement allemand, lors d'une conférence de presse régulière.

"Le gouvernement fédéral se conforme à cet engagement", a-t-il ajouté.

Merci, le quotidien populaire Bild avait lancé une pétition pour faire retirer ces deux chars situés dans le parc du Tiergarten, le long de l'Avenue du 17 juin, non loin de la Porte de Brandebourg, dans le centre de la capitale allemande.

"Nous, signataires de cette pétition, ne voulons pas accepter qu'au 21e siècle, la force militaire soit de nouveau au service de la politique en Europe", expliquait le texte rédigé par le journal considéré comme le plus lu en Europe.

Tout en insistant sur le fait qu'il ne contestait pas "les souffrances immenses" du peuple russe durant la Seconde Guerre mondiale, il invitait ensuite ses lecteurs à découper le texte dans le journal, à le signer et à l'envoyer au Bundestag, la chambre basse du Parlement allemand.

Le monument figurant une statue géante d'un soldat soviétique, installée sur une colonnade cernée par les deux chars, est dédié aux plus de 80.000 soldats de l'Armée rouge tombés durant la bataille de Berlin, en avril-mai 1945.

Les deux chars en question sont les premiers à être entrés dans Berlin à l'issue de la bataille.

elr/fjb/fw

PLUS:hp