NOUVELLES

Syrie : Paris condamne les bombardements sur Homs, appelle à une trêve

16/04/2014 08:37 EDT | Actualisé 16/06/2014 05:12 EDT

La France condamne l'intensification des bombardements par l'armée du régime de Bachar al-Assad sur la ville syrienne de Homs (centre), aux mains des rebelles, et appelle à une trêve immédiate pour permettre l'évacuation des civils, a annoncé mercredi le ministère des Affaires étrangères.

"La France condamne l'intensification des bombardements sur la ville syrienne de Homs, assiégée depuis plusieurs mois et où la situation est dramatique", a déclaré le porte-parole du Quai d'Orsay Romain Nadal.

"Nous sommes préoccupés par le sort des civils pris en otage par les combats et appelons à la mise en place immédiate d'une trêve permettant leur évacuation", a-t-il ajouté dans une déclaration.

"Cette évacuation doit se faire dans le respect du droit international humanitaire, à la différence de ce qui s'est produit en février lorsque le régime a retenu des centaines de personnes, dont des enfants", a affirmé le porte-parole.

L'armée syrienne a déclenché mardi une offensive contre le centre de Homs et y a remporté d'"importants succès en avançant en direction des quartiers de Jouret al-Chiyah, Hamidiyé, Bab al-Houd et Wadi al-Sayeh", selon la télévision syrienne. La Vieille ville, tenue par les rebelles, est assiégée et bombardée depuis près de deux ans par les troupes de Bachar al-Assad.

Selon des militants opposés au régime, environ 1.300 personnes, en majorité des combattants, sont encore bloquées dans les quartiers assiégés, après l'évacuation en début d'année de quelque 1.400 civils.

cr/blb/bds

PLUS:hp