DIVERTISSEMENT

«Streetosphère» à ICI ARTV : quand la rue devient une galerie d'art

16/04/2014 09:24 EDT | Actualisé 16/04/2014 09:25 EDT
Courtoisie ARTV

Deux réalisateurs français, Quentin Largouët et Tanguy Malibert, ont arpenté les rues et les avenues de quelques-unes des plus grandes villes du monde pour démystifier l’art de rue sous toutes ses formes : graffiti, sculpture, peinture, collage, parkour (déplacements acrobatiques en fonction des éléments de la ville), etc. Le résultat de leur exploration, la série documentaire Streetosphère, sera présenté sur les ondes d’ICI ARTV à compter de mardi prochain.

Dans le premier épisode, la caméra nous entraîne dans les artères de Paris, où des artistes détournent des poteaux de stationnement et créent des graffitis sur les bords de la Seine, dans une technique complètement innovante. On rencontre des Parisiens adeptes de golf, inventeurs du street golf, qui s’adonnent à leur passion un peu partout dans la cité, et on visite les quartiers Saint-Michel et Belleville en compagnie de L’Atlas, Tanc et Thom-Thom, trois créateurs qui contribuent à faire voir la Ville Lumière sous un nouvel éclairage.

La semaine suivante, on foule les pavés d’Amsterdam pour discuter avec ceux qui y réinventent l’espace à leur façon. Jim Bowes, un Américain expatrié, raconte sa technique de reverse graffiti, qui consiste à nettoyer les trottoirs tout en y laissant sa marque. On découvre le travail de Léon Keer, qui utilise la craie pour dessiner des fresques grandioses sur le sol, et le duo Thomas et Bas explique son projet, intitulé Panopticon, qui démontre l’omniprésence des caméras de surveillance dans nos vies.

Le tandem de cinéastes s’est également rendu à Berlin, Lisbonne, Londres, Madrid, Prague, Rome, Bristol, Vienne, Hambourg, Barcelone, Philadelphie, New York, Buenos Aires, Marrakech, Marseille, en Bretagne, en Martinique et en Guadeloupe pour comprendre comment la rue peut devenir un immense terrain de jeu, d’expression et de création pour quiconque souhaite redéfinir le «mobilier urbain».

Streetosphère compte 20 épisodes de 30 minutes et est une production de la Compagnie des Taxi-Brousse.

Le mardi, à 19h, dès le 22 avril, sur ICI ARTV.

INOLTRE SU HUFFPOST

Thierry Noir