NOUVELLES

Naufrage d'un ferry en Corée: les plongeurs ne sont pas parvenus à entrer dans l'épave

16/04/2014 09:35 EDT | Actualisé 16/06/2014 05:12 EDT

Les secouristes redoublaient d'efforts jeudi matin pour tenter de sauver d'éventuels survivants du naufrage d'un ferry, près de la côte méridionale de la Corée du Sud, avec près de 300 personnes toujours portées disparues, mais les courants empêchent les plongeurs de rentrer dans le navire.

Six corps ont été récupérés et l'espoir de retrouver des rescapés s'amenuise, 24 heures après que le ferry a sombré, alors qu'il se rendait vers l'île Jeju (sud) avec des centaines de lycéens à bord.

Sur les 475 personnes à bord (dernier chiffre donné par les autorités), dont 325 lycéens, 179 ont été récupérées vivantes, ont indiqué jeudi matin les garde-côtes, un chiffre proche de celui donné la veille au soir.

Les sauveteurs ont travaillé toute la nuit à la lumière de projecteurs puissants, mais la violence des courants et une visibilité réduite sous l'eau ont empêché les plongeurs de pénétrer dans l'épave immergée.

"Ils n'ont pas pu entrer dans les cabines", a indiqué un porte-parole des garde-côtes.

Les secours espèrent encore trouver des survivants dans des poches d'air.

Le bateau a envoyé un signal de détresse à 09H00 (00H00 GMT) mercredi. Les causes de l'accident ne sont pas connues mais des témoignages de passagers laissent entendre que le ferry a heurté le fond.

Les rescapés ont également indiqué que l'équipage leur avait donné l'ordre de ne pas bouger de leurs sièges après le choc.

"Nous avons attendu 30 à 40 minutes", a raconté un lycéen. "Et puis (le ferry) a basculé, tout le monde s'est mis à hurler et à essayer désespérément de sortir de là".

Le capitaine, qui fait partie des rescapés, était interrogé par les garde-côtes.

Les lycéens, provenant d'une école au sud de Séoul, se rendaient en voyage scolaire sur l'île de Jeju, un des hauts lieux touristiques de Corée du Sud et parfois appelé "le Hawaï sud-coréen".

ckp-jhw/gh/fmp/glr

PLUS:hp