NOUVELLES

Naufrage d'un ferry en Corée: trois morts, près de 300 personnes manquent encore à l'appel

16/04/2014 06:41 EDT | Actualisé 16/06/2014 05:12 EDT

Navires, hélicoptères et plongeurs d'élite s'activaient mercredi près de la côte méridionale de Corée du Sud pour retrouver quelque 300 personnes qui manquent à l'appel après le naufrage d'un ferry transportant principalement des lycéens.

L'accident a d'ores et déjà fait trois morts, dont un lycéen et une femme membre de l'équipage, ont indiqué les autorités.

Le vice-ministre de la Sécurité et des services publics, Lee Gyeong-Og, a indiqué que 164 personnes avaient été récupérées mais que 292 manquaient encore à l'appel.

"Je crains qu'il y ait peu de chance de survie pour ceux qui étaient piégés à l'intérieur", a prévenu un responsable des secours, s'exprimant sous couvert d'anonymat par téléphone depuis le lieu du drame.

Le bateau avait à son bord 477 personnes: 448 passagers, dont 324 lycéens et 14 professeurs accompagnateurs, et 29 membres d'équipage. Il transportait aussi 150 véhicules.

Les lycéens, provenant d'une école au sud de Séoul, se rendaient en voyage scolaire sur l'île de Jeju, un des hauts lieux touristiques de Corée du Sud et parfois appelé "le Hawaï sud-coréen".

Des photos diffusées à la télévision montrent le ferry penché à un angle de 45 degrés, le nez dans l'eau, surplombé d'une nuée d'hélicoptères vrombissant. Une autre image montre le navire qui a pratiquement sombré, avec l'arrière comme seule partie visible.

Sur des images vidéo, des passagers terrifiés, en gilet de sauvetage, grimpent dans des canots de sauvetage alors que l'eau recouvre peu à peu le pont et que le ferry glisse doucement dans la mer.

D'autres se jettent à l'eau, où des sauveteurs, y compris l'équipage de ce qui semble être un bateau de pêche, les récupèrent tant bien que mal.

Le température de l'eau était de 12 degrés.

- Un bruit énorme -

Le bateau a envoyé un signal de détresse à 09H00 (00H00 GMT). Des témoignages de passagers laissent entendre que le ferry a heurté le fond.

"Nous avons entendu un bruit énorme et le bateau a soudainement commencé à pencher", a indiqué par téléphone un lycéen à la chaîne de télévision YTN par téléphone.

Plusieurs rescapés ont indiqué avoir reçu l'ordre de ne pas bouger de leur siège.

"L'équipage nous a demandé de ne pas bouger et de rester assis", a raconté un homme à la télévision coréenne. "Et puis le bateau a commencé à pencher sur un côté et c'est devenu très difficile de sortir".

Le ferry assurait la liaison entre le port d'Incheon (ouest) et l'île touristique de Jeju (sud).

L'accident s'est produit à quelque 20 km de l'île de Byungpoong et les conditions météo étaient "bonnes", avec un vent et une houle faibles, selon les garde-côtes.

Des scènes de chaos se sont déroulées dans l'amphithéâtre du lycée d'Ansan, où les parents des élèves avaient été réunis: hurlements de parents paniqués tandis que d'autres tentaient frénétiquement de joindre leur enfant, selon des images télévisées.

"Je viens de parler à ma fille. Elle dit avoir été secourue avec dix autres lycéens", déclarait une mère, soulagée, à la télévision YTN. "Ils ont sauté à l'eau avant d'être secourus. L'un a été blessé à la jambe et est soigné à l'hôpital".

Les secours comprennent une dizaine d'hélicoptères, 34 navires, marchands, militaires et des garde-côtes, et 178 plongeurs qui fouillent le navire. Trois grues géantes flottantes ont été déployées et elles commenceront dès jeudi à redresser l'épave.

Un bâtiment de la Marine américaine, qui se trouvait à proximité, s'est aussi rendu sur place pour aider.

Les rescapés étaient amenés sur Jindo, une île voisine, et quelques parents en larmes étaient déjà sur place.

Des centaines de ferries assurent les liaisons entre les côtes sud-coréennes et les îles chaque jour, et les accidents sont rares. Mais 300 personnes avaient trouvé la mort en octobre 1993 lorsqu'un ferry avait chaviré au large de la côte occidentale.

ckp-gh/fmp/ros

PLUS:hp