NOUVELLES

L'UE "doit reconnaître" la Transdniestrie si elle veut la stabilité (président Transdniestrie)

16/04/2014 11:22 EDT | Actualisé 16/06/2014 05:12 EDT

L'Union européenne doit reconnaître la Transdniestrie, territoire séparatiste pro-russe de Moldavie frontalier de l'Ukraine, si elle veut la "stabilité" dans la région, a déclaré mercredi à Tiraspol dans une interview exclusive à l'AFP le président de Transdniestrie Evgueni Chevtchouk.

"L'UE doit reconnaître la Transdniestrie qui ne présente et ne présentera aucun risque pour elle; seulement dans ce cas sera créée une zone de stabilité dans la région", a déclaré le président.

Cette déclaration intervient alors que le "soviet suprême" (Parlement) de Transdniestrie a demandé mercredi à la Russie et aux Nations unies de reconnaître l'indépendance de ce territoire qui compte officiellement 500.000 habitants et où sont stationnés environ 1.500 soldats russes.

Interrogé sur une possible demande de rattachement à la Russie, à l'instar de ce qui s'est passé en Crimée, M. Chevtchouk s'est borné à répéter qu'il plaidait en ce moment "pour la reconnaissance de la Transdniestrie" et n'a pas voulu entrer dans "des suppositions hypothétiques".

"Ce qui relève des prochaines étapes devra être déterminé par les citoyens de notre république", a-t-il déclaré.

ag-iw/lpt/plh

PLUS:hp