NOUVELLES

Libre circulation: l'UE et la Suisse se rapprochent d'un accord

16/04/2014 04:50 EDT | Actualisé 15/06/2014 05:12 EDT

L'Union européenne et la Suisse se sont rapprochées d'un accord, qui pourrait être scellé fin avril, pour régler le problème posé par le référendum de février sur la limitation de l'immigration, a-t-on appris mercredi de sources européennes.

Des discussions sont engagées depuis février entre Bruxelles et Berne. Une solution semblait en vue en début de semaine, mais le Royaume-Uni a demandé plus de temps pour étudier les propositions, selon ces sources.

"Le Royaume-Uni a demandé un peu plus de temps afin que les ministres" des Affaires étrangères "puissent examiner le texte en négociation", a indiqué à l'AFP un diplomate britannique. Le "travail continue", a déclaré Maja Kocijancic, porte-parole de la chef de la diplomatie de l'UE Catherine Ashton.

De nouvelles discussions sont prévues fin avril.

Une des premières conséquences du vote suisse a été le refus par Berne de signer un accord avec la Croatie étendant le libre accès au marché du travail suisse dont bénéficient les citoyens de l'UE aux ressortissants de ce pays, devenu en juillet 2013 le 28e membre de l'UE.

Une des questions en jeu est le mandat de négociations que doit adopter l'UE sur un accord institutionnel avec la Suisse. Bruxelles a aussi suspendu les négociations sur la participation suisse aux programmes de recherche "Horizon 2020" et d'échange d'étudiants "Erasmus".

Le 20 février, lors d'une réunion avec Yves Rossier, le secrétaire d'Etat aux Affaires étrangères de la Confédération helvétique, David O'Sullivan, adjoint de Mme Ashton, avait souligné que l'UE attendait des autorités fédérales une solution au problème croate, et qu'elle ne transigerait pas sur le principe de la libre circulation.

ccr-jlb/cb/ros

PLUS:hp